11 de chocLarmor Plage

L’équipe type de… Sébastien Monnier

28/10/2017 à 12:40

Sébastien Monnier, 28 ans, milieu défensif, passé par l'US Montagnarde, Vannes, Lorient et désormais à Larmor Plage, s'est livré à un 11 de choc de talent, marqué par de nombreux éléments passés par le Mané Braz. Ca peut faire mal...

Son système de jeu

4-4-2

Ses hommes

Gardien : Jean-Marc Le Rouzic (ex-FC Lorient). Il a joué avec moi à l’US Montagnarde. Plutôt que de lui serrer la main, je lui baisais la main en ayant beaucoup de respect, car il avait la main de Dieu. Ca le faisait rire. J’étais jeune, j’avais 19-20 ans. C’est l’un de mes meilleurs gardiens. C’est quelqu’un de très calme, en dehors, mais très compétitif sur le terrain. Il arrêtait tout.

 

Latéral gauche : Kevin Simon (Stade Briochin). Rencontré à l’US Montagnarde. Le jeune hérisson devenu capitaine du Mane Braz. Il a les cheveux en pics (sourires). Je l’ai vu devenir capitaine en un an et demi. C’est un gaucher qui relance très bien les ballons. Il est très confiant et il progresse très vite.

Défenseur central : Jessy Madiadia (US Montagnarde). Il a sorti Lorient avec Yzeure. Le tectonicien d’Inzinzac Lochrist. Il faisait des battles au Royal de Lorient, contre des mecs de hip hop. C’était un très bon danseur. Il a créé sa marque (QLM). Dans le foot, il est très dur sur l’homme et très terre à terre. Il ne s’énerve jamais. Il ne perd pas sa lucidité.

Défenseur central : Jéremy Le Sourne (FC Nantes B). Il a été capitaine de Guingamp, du FC Lorient. Il n’a fait que les réserves, ce qui me parait bizarre. La classe a l’état pur. Il est complet, pied gauche, pied droit. Il est très athlétique. Un jour, j’arrive en un contre un, il pose un genou à terre et arrive à me prendre le ballon. J’ai fait un salto par dessus. C’est l’un des meilleurs joueurs que j’ai côtoyé. Il est très intelligent et très fort.

Latéral droit : Clément Le Bars (ex-FC Lorient). Il a arrêté le foot. C’est Clément Le Bars parce que je le vaux bien. Il me prenait toute ma laque avant de sortir le samedi soir. Il interviewait le coach de l’US Montagnarde en espagnol avec une baguette. Sur le terrain, c’était un combattant. Si ça ne passait pas, il avait les larmes aux yeux. Il était petit, mais il ne lâchait rien.

 

Milieu gauche : Nicolas Diguiny (FC Atromitos). Je l’ai côtoyé au VOC. Il a marqué le premier but de l’histoire du VOC en Ligue 2. Il a arrêté un pénalty contre Metz, lors du dernier match. Il fermait sa porte à clé pour réviser les cours. Il est très sérieux, mais rigole beaucoup. Ses qualités ? Il est très technique, athlétique. Il voit vite le jeu, il dribble très bien. On a l’impression qu’il fait du street.

Milieu axial : Erwan Rieux (coach US Montagnarde B). Le capitaine de la belle époque lochristoise contre Sedan et l’AS Monaco. Ca a été un capitaine exemplaire. Quand j’étais jeune, je savais ce qu’il avait fait, et je me disais que je voulais faire au moins comme lui. Ce n’était pas un copain, à cause de l’écart d’âge, mais il nous apprenait le foot et comment se comporter. Il y avait beaucoup de respect. Il ne lâchait rien, il avait un gros volume de jeu en tant que pointe basse. Mais il portait l’équipe vers l’avant.

Milieu axial : Silvio Yana (Bolivie). Le Maradona du Mane Braz. C’est un Bolivien fan de Maradona, qui n’a rien à voir au niveau du jeu. Il a un gros volume de jeu et trouve des passes très vite vers l’avant. Il est très technique.

Milieu droit : Rahmane Barry (ex-FC Lorient). L’espoir de l’OM qui faisait chanter la Marseillaise aux défenseurs bretons. Je l’ai côtoyé à La Montagne, c’était notre capitaine. C’était un exemple. Il n’a pas eu de chance dans sa carrière, car il a été beaucoup blessé. J’ai appris beaucoup de lui en une année. C’est un buteur et un meneur. Il est vachement investi pour le groupe, même s’il parle peu. C’est comme un grand frère.

 

Attaquant : Stéphane Lestin. Pro au FC Lorient puis joueur à Concarneau et à l’US Montagnarde, il a été plusieurs fois meilleur buteur de CFA2. J’ai beaucoup de respect pour lui et j’aimerais juste avoir un joli clin d’œil à sa belle carrière, mais on peut parler aussi de sa coupe de cheveux à la Patrice Loko. Un jour, Bakary Sagna est venu donner le coup d’envoi à Vertou. Je lui ai demandé s’il avait piqué la coiffure de Stéphane. Il a souri. Stéphane ne tirait jamais fort, c’était toujours placé. Il se plaçait toujours bien, même s’il n’était pas très rapide.

Attaquant : Jean-Marie Inquel (ex-US Montagnarde). C’est l’attaquant historique du club. « Inquel sont jolies les filles de mon pays ». Il sortait avec nous en boîte, il se mettait devant une fille et lui disait « j’arrive danser dans cinq minutes » (rires). C’était un bout-en-train. Sur le terrain, trois matches avant, il avait annoncé qu’il finirait à quinze buts environ. Il lui manquait trois buts sur le dernier match. Et il les a mis. Il était impressionnant dans tout. Tu ne pouvais pas le prendre au sérieux dans la vraie vie, mais c’est un sportif de haut niveau. Il frappait de n’importe tout, alors qu’il pouvait louper des occasions toutes faites.

 

Son capitaine et son entraîneur

Capitaine : Erwan Rieux. C’est lui qui mérite le plus. Il a été capitaine de Jean-Marie et Stéphane. Il a moins de qualités que tous les autres, mais c’est quelqu’un qui fédère et qu’on va suivre. Il ne lâche rien, même si on perd 2-0.

Entraîneur : Pierrick Le Bert. Il entraîne au FC Paradou, en D1 Algérienne. Il a été entraîneur au centre de formation de Lorient, avec Christian Gourcuff et Hervé Guégan. Mais j’ai connu Pierrick à l’US Montagnarde. Il m’a tout apporté. J’ai toujours des nouvelles de lui. Il m’a apporté une autre vision du foot, il m’a mis en 6. Il m’a apporté une sérénité sur le terrain, et d’être conscient. C’est quelqu’un de super sérieux, rigoureux, qui donne confiance.