Coupe de France8e tour

S. Delesne (Séné FC) : « Je me la mets sur le mauvais pied, je tire et ça fait barre rentrante ! »

05/12/2017 à 20:35

La Coupe de France est unique en son genre car elle offre son lot d'histoires personnelles et collectives chaque année. Samedi, Séné a vécu une fin d'aventure incroyable en accueillant le FC Lorient (Ligue 2) à La Rabine. Si le score est logiquement large pour les joueurs de Nicolas Scourzic (défaite 1 - 6), l'avant-centre de l'équipe de R3 a réussi à marquer. Samuel Delesne est revenu sur cette aventure dans la foulée du match.

Séné a logiquement perdu face à un ogre mais vous avez marqué. J’imagine que c’est un moment fort pour vous…

C’est un honneur de marquer contre Lorient. Il faut savoir que je reviens de deux ans où j’enchainais blessures sur blessures, j’étais à deux doigts d’arrêter l’année dernière. L’arrivée du nouveau coach m’a reboosté. J’ai vu le kiné pendant trois ou quatre mois pour des entorses mal soignées. J’ai fait une préparation personnelle en plus et j’ai surveillé mon alimentation. J’ai toujours entendu du bien de ce coach, j’avais envie de voir ce qu’il allait proposer. J’ai tout de suite adhéré. C’est un chouette coach, c’est le meilleur que j’ai connu dans ma petite carrière. J’essaie de m’investir à fond même si ce n’est pas facile d’enchainer après le boulot. D’autant que j’ai investi dans une maison il y a six mois et que je suis en train de la rénover… Je l’ai laissée en stand by pour me consacrer au foot.

M. Landreau salue la passe décisive de Cabot sur le but des sinagots

Pourriez-vous nous décrire votre but ?

Ils font une erreur défensive, je récupère le ballon et je fais une feinte de frappe qui met Koffi dans le vent. Je me la mets sur mon mauvais pied, je tire et ça fait barre rentrante (pas de goal line technology à ce niveau, le but a été validé l’arbitre assistant).

Cliquez ici pour retrouver les buts du match et la réalisation de S. Delesne à la 40e sec.

A chaud, quelles impressions vous ont laissé ce match ?

Ça va vite. Ils étaient plus forts que nous dans tous les domaines. On s’est fait bouffer. Heureusement qu’on avait l’envie et la détermination. J’ai des regrets sur le fait qu’on se soit pris des buts aussi rapidement et aussi facilement. Après être revenu à 2 – 1, on s’est pris un coup derrière la tête.

Souhaitez-vous ajouter un dernier mot ?

Je remercie le kop qui est toujours énorme, les bénévoles et toutes les personnes du bureau. Un grand merci à eux ! J’ajoute la famille, les amis et ma copine. Je ne suis pas souvent présent pour elle. Maintenant, c’est fini donc elle sera contente. (rires) Je fais une dédicace à mon pote Jeff : « Heureusement que je ne t’ai pas suivi à Meucon… Je te souhaite bon courage pour cette saison. »

Rideau !