Coupe de France5e tour

S. Mahé (CS Pluneret) : « Bréquigny va essayer de mettre la pression sur notre défense »

08/10/2017 à 13:37

C'est le grand jour pour le CS Pluneret ! L'entraîneur morbihannais, Sébastien Pluneret, livre son impression d'avant-match à deux heures du coup d'envoi du cinquième tour contre Bréquigny (R1). Le Petit Poucet est réaliste et affiche une ambition mesurée. Interview

On est à deux heures du match, quel est votre état d’esprit ?

J’ai hâte que ça commence. Par rapport aux semaines qu’on vit avec les joueurs, et par rapport à la préparation qu’on a effectué, on a hâte que ça démarre. On est pressé de se confronter a cette équipe de R1, tout en étant conscient que ça va être compliqué.

Vous vous attendez à quel genre de confrontation ?

Bréquigny, avec ses qualités techniques, va essayer de mettre la pression sur notre défense. On sait qu’ils sont costauds dans leurs combinaisons sur leurs ailes et dans leurs temps de possession. On va devoir être vigilant et on va jouer sur notre bloc équipe compact, en espérant qu’ils se cassent les dents dessus le plus longtemps possible. Chaque minute jouée sera une victoire pour nous.

Vous pourrez compter sur le soutien de votre public ?

Oui, il y aura un peu de monde. Moins qu’un samedi mais il y aura pas mal de supporters quand même.

Bréquigny est habitué à jouer sur synthétique et ça sera sur herbe chez vous. Dans quel état est votre terrain ?

On va jouer sur notre billard, sur notre terrain d’honneur. C’est un petit terrain qui est dans un état très moyen pour la saison. Ça ne leur permettra pas de poser leur jeu, c’est sûr.

Quels mots allez-vous utiliser pour votre causerie ?

On va vraiment partir sur du concret. La coupe, ça nivelle. Quand je vois ce qu’ont été capables de faire mes joueurs contre le CEP… (Victoire 4 – 2 au 3e tour) On a bien en tête que la marche est plus haute aujourd’hui, mais on est capable de sortir un bon match. On est en phase de reconstruction. Je ne parle pas de victoire, je ne parle pas de les battre. Mais si on réussit à rivaliser sur nos temps forts, ça sera très bien. Je vais axer sur le niveau motivationnel, on va y aller franco, avec l’esprit de gagner un maximum de duels.

Propos recueillis par David Guitton