U15FC Verny Louvigny

À la découverte des U15 du FC Verny Louvigny

14/03/2018 à 18:54

Invaincus en championnat depuis plus d'un an, les U15 du FC Verny Louvigny cartonnent en championnat. Deuxième meilleure attaque, meilleure défense, les protégés de Benoït Kremer n'en finissent plus d'impressionner. Portrait.

À l’été 2016, dans les équipes de jeunes du FC Verny Louvigny, pas d’équipe U15 à l’horizon. La raison est simple : régulièrement, tous les deux ans, il manque une équipe U15 ou U17 par manque d’effectif. Forcément, lorsque les U15 montent en U17 à l’été 2015, impossible pour le club d’aligner une équipe pendant au moins une saison, si ce n’est deux. Seulement, durant la trêve estivale, en 2016, deux personnes au club décident de créer une équipe : Arnaud Pernet et Benoït Kremer. « Arnaud est un de mes meilleurs amis. On a passé les diplômes d’entraîneur ensemble, et on a eu l’idée de monter une équipe en U15 », explique Benoït Kremer, l’entraîneur actuel. La difficulté est de taille, puisqu’il faut repartir de zéro. Ou presque. « Il n’y avait pas de U15, mais il y avait 6 ou 7 U13 qui étaient vraiment pas mal, dont mon cousin. Ça a joué dans ma décision de lancer cette équipe. Ils sont montés en U15 avec nous. Ensuite, Arnaud a mis en place une campagne de recrutement. On est allé chercher des joueurs au nouveau collège de Verny, et on a récupéré tous les « déçus » des clubs voisins. À l’arrivée, on avait un effectif de vingt-deux joueurs, composé uniquement de 1ère année », explique l’entraîneur de 22 ans. Pas mal pour une équipe créée seulement quelques semaines auparavant. Pensionnaires de U15 Moselle, le niveau départemental, les jeunes pousses réalisent une première phase correcte, ponctuée par une 4e place. L’équipe manque de peu la montée en phase haute et évolue au même niveau en deuxième partie de saison. Bilan de cette seconde phase : une place de leader, et aucune défaite au compteur. Déjà.

La saison de la confirmation

La première saison a servi à poser les bases. Cette saison, Arnaud Pernet est monté d’une marche, avec les U17. Dans ses bagages, six joueurs l’ont accompagnés – parce qu’ils sont désormais U17 – à l’étage supérieur. Du côté des arrivées en U15, trois joueurs libres, un joueur issu du groupe U13 et un gardien en provenance de Saint-Julien-lès-Metz ont signé. Benoït Kremer, désormais le seul capitaine à bord du navire, peut compter sur vingt-et-un licenciés cette année. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette saison est un long fleuve tranquille. Huit matchs disputés en première phase, pour autant de victoires. L’entraîneur titulaire du CFF2 (Certificat Fédéral de Football 2), modeste, assure que cette réussite « est en grande partie à mettre sur le compte d’Arnaud, qui s’est occupé du recrutement, et des joueurs, à l’état d’esprit irréprochable ».

Des joueurs besogneux

Avec 64 buts marqués et seulement 2 encaissés, les jeunes Verts peuvent se targuer d’avoir été à la fois la deuxième meilleure attaque – derrière l’ES Woippy et ses 79 buts inscrits (!) – et la meilleure défense du groupe. « On a travaillé le placement et le marquage pendant deux mois en début de saison, donc notre bloc équipe est bien en place. On fait essentiellement des oppositions pendant les séances. On se base avant tout sur notre solidité défensive avant de penser à attaquer. Concernant le domaine offensif, justement, on travaille devant le but avec les attaquants, souvent en fin de séance pendant vingt minutes, ou pendant une heure dans la semaine quand c’est faisable. L’équipe est vraiment complète », détaille celui qui est présent au club depuis dix ans. En résumé, « c’est le fruit du travail » selon lui. Les joueurs sont tellement investis « qu’ils en redemandent. En fin de séance, ils veulent toujours continuer à jouer pendant quinze ou vingt minutes. Ce sont de super jeunes, des passionnés. Tout le mérite leur revient », précise le coach vernois.

Une ambiance saine

De la rigueur à l’entraînement, mais pas seulement. L’atmosphère qui règne est aussi propice à l’épanouissement du groupe. « L’ambiance est super au sein du groupe, et l’alchimie entre les recrues et les plus anciens est incroyable. On fait régulièrement des repas entre nous, tout le monde s’entend super bien. C’est une vraie bande de potes », s’enchante le défenseur du groupe Seniors, comblé. Seule ombre au tableau, et à l’heure actuelle la seule défaite de la saison, l’élimination en 32es de finale de Coupe de Lorraine, face à Saint-Avold. « On avait éliminé Bousse (11-0), et Longeville-lès-Saint-Avold (3-0). On est tombé sur une équipe qui évolue en U15 Interrégional, donc c’était compliqué. On a pris un but à l’heure de jeu et un dans le temps additionnel », se souvient Benoït Kremer.

Le FC Verny a des incroyables talents

Au-delà du travail collectif, la qualité individuelle de chaque joueur est loin d’être étrangère aux résultats actuels de l’équipe. « Il y a pas mal de joueurs de talents dans l’effectif. Ils sont plusieurs à pouvoir jouer à un plus haut niveau » , confie le coach de Verny. Indéniablement, les jeunes vernois commencent à être suivis. Si aucun club ne s’est manifesté pour un éventuel transfert, trois d’entre eux ont eu la chance de participer au premier tour de détection de la sélection de Lorraine. « Malheureusement, aucun d’entre eux n’a été retenu pour le tour suivant. Mais c’est déjà bien d’avoir été sélectionné, ça montre qu’on fait du bon boulot et qu’on a des joueurs de talent », raconte Benoït Kremer, fier de ses joueurs. Des joueurs qui, dans quelques mois, prendront la direction du groupe U17. D’ici là, les objectifs de la fin de saison pour le coach sont « de rester invaincu le plus longtemps possible en championnat et d’aller le plus loin possible en coupe ». En championnat, ils comptent déjà 1 victoire pour leur premier match dans la deuxième phase. Qualifiés pour le second tour de la Coupe de Moselle, les Vernois se déplacent sur la pelouse du SC Moulins. Une compétition où le mot défaite n’existe pas si on espère aller jusqu’au bout. Ça tombe bien, à Verny non plus.

Crédit photo : Mathieu Hohlfeld

Florian Tonizzo