L2

Du changement dans l’organigramme de l’USL Dunkerque !

22/05/2020 à 17:49

Moins d'une semaine après la nomination de Fabien Mercadal au poste d'entraîneur, le président de l'USLD a annoncé deux nouveaux changements au sein de l'organigramme du club maritime.

Pour son retour en Ligue 2, l’USL Dunkerque a décidé de procéder à quelques modifications au sein de son institution. En ce qui concerne l’effectif, des départs et des arrivées seront sans doute officialisés ces prochains jours et semaines. Au niveau de la direction, quelques changements ont également eu lieu. Samedi dernier, Fabien Mercadal était nommé entraîneur de l’équipe première, en lieu et place de Claude Robin. Ce vendredi, à l’occasion d’une conférence de presse, deux visages bien connus du club maritime ont été promus à de nouvelles fonctions : Jocelyn Blanchard a été nommé directeur de la recherche et du développement tandis qu’Edwin Pindi, secrétaire général jusqu’à ce jour, devient directeur général du club.

« Même si Edwin ou moi avons pu côtoyer le monde professionnel à un moment donné, aujourd’hui, on ne le connaît pas, on ne connait pas ses codes. Il était donc nécessaire de s’entourer d’une personne qui connaisse ce monde-là, car ce n’est pas le nôtre. Cela fait 24 ans que le club de Dunkerque est amateur. A partir de ce moment là, il fallait cadrer les choses et amener de l’expertise sans bouleverser l’échiquier, car ce qui a été mis en place fonctionne et nous a permis de retrouver le monde professionnel », a commenté Jean-Pierre Scouarnec.

Structurer le club

Tour à tour, les trois hommes ont insisté sur la volonté de structurer le club, précisant que l’équipe fanion première n’était pas la seule dont il fallait se préoccuper. « On souhaite bâtir un projet pour rester à cet échelon, mais pas n’importe comment. On a la prétention de dire qu’on veut être un club différent, dans sa philosophie sportive et dans sa gestion au quotidien », a également annoncé Jocelyn Blanchard. « C’est un club qui  s’est construit depuis plusieurs années sur le plan sportif et sur le plan administratif, a complété Edwin Pindi, lequel gardera un rôle transversale entre le sportif et l’administratif. Le travail effectué ces dernières années a été fait pour poser les jalons afin d’appréhender le monde professionnel. » Et, idéalement, tel qu’ils l’ont tous les trois annoncé, y rester.

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟