ITWCoupe de France

Jean-Marc Masson (US Hergnies) : « Affronter Arras pourra nous servir pour la suite »

12/10/2020 à 17:15

Lors du prochain tour de Coupe de France, l'US Hergnies (D4) aura fort à faire face à Arras (R1). Mais malgré les sept divisions qui séparent les deux formations, l'entraîneur du petit poucet régional voit en cette opposition de nombreux aspects positifs.

Comment avez-vous réagi au tirage du 5e tour de Coupe de France, lors duquel vous avez hérité d’Arras ?

Très honnêtement, on était heureux. Arras évolue sept divisions au-dessus de la nôtre, donc quitte à se faire éliminer, autant que ce soit par une grosse équipe. Et puis cette rencontre pourra nous servir pour la suite : sur l’exemple à suivre, la mentalité qu’ils adoptent etc. J’espère juste qu’ils vont jouer avec sérieux. Parce qu’on a beaucoup à apprendre. Sur le placement, les déplacements, l’esprit d’équipe.

Quel discours portez-vous à vos joueurs ces jours-ci ?

Jusqu’à ce week-end, on est resté focalisé sur le championnat. On avait fait abstraction du match de Coupe. Mais dès cette semaine, on va s’investir à fond en faisant attention à ne pas faire n’importe quoi. Ne pas prendre de cartons bêtes par exemple. Il faudra aussi que l’on fixe l’endroit où on va disputer ce match, parce que notre terrain n’est pas homologué et il nous en faut un de repli. Et pour en revenir à la rencontre, nous allons essayer de proposer une belle prestation. Parce qu’avec Arras, club de R1, ça peut vite se finir en 9-0.

A quoi va ressembler vos entraînements cette semaine ?

On garde la même politique que d’habitude, avec un petit supplément sur le placement et le replacement que l’on effectuera vendredi. En district, on a parfois du mal à se replacer. Cela ne se voit pas toujours, mais contre une équipe de ce niveau, cela peut faire d’énormes différences. Nous nous devons de ne pas avoir la tête dans les nuages. Quand un espace va se créer, si on n’est pas en place, on peut rapidement être puni. On va quand même rester sur deux entraînements durant la semaine, avec une partie consacrée à l’aspect physique.

Qu’attendez vous de cette rencontre ?

Avant tout, que les joueurs prennent du plaisir et qu’ils se vident l’esprit sur le terrain. Peu importe le résultat final. Nous sommes un club de village. L’équipe est composée d’un groupe de copains. Alors on va rester dans la même lignée que ce que l’on fait habituellement. On est là pour apprendre, mais on ne va pas les regarder jouer non plus.