Ligue

La Ligue des Hauts-de-France envisage l’arrêt des championnats

11/03/2020 à 11:08

Pour faire face aux problèmes rencontrés par la Ligue des Hauts-de-France depuis le début de l'année -météo défavorable et épidémie de coronavirus- le président de la Ligue envisage plusieurs hypothèses, parmi lesquelles l'arrêt pur et simple des différents championnats qu'elle régit.

Qu’adviendra-t-il de la fin des championnats régis par la Ligue des Hauts-de-France ? Entre les reports répétés dus aux conditions météorologiques défavorables et l’épidémie de coronavirus qui touche le pays, la question se pose au sein même de la Ligue. Dans des propos rapportés par le Courrier picard, son président, Bruno Brongniart, admet s’interroger sur la question. « On en discute depuis une bonne semaine déjà. La situation s’aggrave. Alors je fais le tour des Districts et on prendra une grande décision lors de la réunion du Conseil de Ligue du 19 mars. » Ainsi, trois hypothèses seraient envisagées.

Les championnats se poursuivent tels qu’ils sont disputés aujourd’hui

« Dans ce cas, on ferait tous les matches qui peuvent se jouer au milieu des complications que l’on connaît et sans même parler de la météo, puis on fait le bilan deux mois après pour examiner les retards pris par les uns et les autres. Mais j’avoue que ce serait un peu fausser la compétition. »

Une trêve « sanitaire » mise en place

« On peut envisager une trêve sanitaire avec report des journées annulées aux moins de juin et même début juillet. Tout dépendrait alors du nombre de journées de championnats à refixer afin que ça puisse correspondre aux nombres de week-ends alors disponibles (sachant que la fin du championnat de R1 est fixée au 24 mai, 6 week-ends permettraient de fixer les rencontres restantes, entre le 30 mai et le 5 juillet, ndlr). Dans ce cas de figure on serait plus respectueux du sport et de ses enjeux. Sauf qu’on ne sait pas vraiment où on va. »

Stopper les championnats

« Quelle que soit la solution retenue, si on n’arrive pas à terminer la compétition, il faudra prendre des mesures exceptionnelles qu’exige une situation exceptionnelle sur lesquelles on est en train de travailler. Ainsi, pour des raisons d’équité, sans doute prendra-t-on comme classement officiel final celui qui aura été établi à la fin des matches aller. Car au moins, tout le monde aura rencontré tout le monde une fois. C’est la moins mauvaise solution. »

Quoi qu’il en soit, une décision devrait être prise le jeudi 19 mars, à l’occasion du Conseil de Ligue des Hauts-de-France. Et Bruno Brongniart l’assure : « On va dire ce que l’on va faire, et on fera ce que l’on aura dit. »

Pour ne rien manquer de l’actualité foot du Nord et du Pas-de-Calais :

Crédit photo : La Voix du Nord

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟