Conférence de presseL1

Avant Lorient, Christophe Galtier en remet une couche sur la situation au LOSC

20/11/2020 à 14:05

A J-2 de la réception du FC Lorient, et alors que de nombreuses turbulences en interne ont secoué le LOSC ces derniers jours, Christophe Galtier s'est présenté devant la presse.

Entre le match de Ligue 1 à venir, les déclarations de Christophe Galtier dans le journal L’Equipe et la démission du directeur général Marc Ingla, l’actualité du LOSC s’est avérée chargée ces derniers jours. En conférence de presse ce vendredi, le coach nordiste a répondu à plusieurs questions, aussi bien sur les aspects sportif qu’extra-sportif.

Sur le groupe

Face au FC Lorient ce dimanche soir (21h00), Christophe Galtier sera privé de trois joueurs, suspendus : Burak Yilmaz, José Fonte et Reinildo. Pour Galtier, cela n’aurait pas dû arriver. « De ce que j’ai pu identifier, ces derniers temps on prend beaucoup de cartons sur des contestations », a-t-il commenté. A ces absences s’en ajoutent deux autres, et pas des moindres, Renato Sanches, touché à une cuisse en sélection, mais qui « a recommencé à courir depuis trois jours » et Zeki Celik, blessé lors du match face à la Russie et « victime d’une très grosse entorse à la cheville. Son indisponibilité se compte sur plusieurs semaines. » Mais malgré ce handicap, le coach nordiste pourra compter sur un effectif riche : « L’effectif me permet de travailler même si tout le monde n’est pas là. C’est maintenant qu’il doit amener sa richesse. Il y a des joueurs suspendus, d’autres blessés, mais on a doublé tous les postes et tout le monde est prêt à jouer, à participer. Ceux qui n’avaient pas beaucoup de temps de jeu doivent exister. Ils s’entraînent avec nous depuis des semaines. Ils doivent amener leur pierre à l’édifice pour faire en sorte que l’équipe soit performante. »

Le dernier match

« Contre Brest, on a été absent pendant 37 minutes. Aucun joueur n’a été à son niveau et on a été lourdement sanctionné. Je parle de 37 minutes car à la fin de la première période, on a montré un autre visage. Mais on ne peut pas se réfugier sur le fait qu’on a joué le jeudi d’avant (en Europa League, ndlr). Si le groupe a de l’ambition, on ne peut pas être absent des débats. C’est là où l’on doit progresser. »

Sur le calendrier

« La coupure a fait du bien à certains, partis en sélection. Le calendrier est difficile, mais d’un autre côté on a le privilège de jouer et de travailler, à l’inverse de certains autres secteurs d’activité. Je ne me plaindrai plus du calendrier. A moi et mon staff de gérer cela et de faire en sorte d’être présent. Ce qui n’a pas été le cas contre Brest. »

Au sujet de Luis Campos et Marc Ingla

Interrogé par un journaliste au sujet d’une éventuel échange avec Luis Campos à la suite de ses propos tenus dans le journal L’Equipe jeudi, il a coupé court et a répondu, de façon sèche « non ». Il a ensuite ajouté : « Dans l’interview, je n’ai pas dit un seul mensonge. Et l’interview était retranscrite très justement. J’ai eu un long échange avec mon président hier soir, qui restera évidemment confidentiel. Il n’y avait pas lieu d’un reproche sur l’interview. Mais je le redis, on est meilleurs à trois qu’à deux. Concernant Marc Ingla, je ne peux pas vous en parler parce que je ne suis pas au courant. Et quand je parle de « trois », en aucun cas je n’essaie d’occulter Marc Ingla. Parce que les deux avec qui je travaille en permanence depuis mon arrivée sont le président Gérard Lopez et le directeur sportif Luis Campos. Mais je n’avais pas de relation professionnelle avec Marc Ingla. Ce qui se passe entre Marc et le président, je suis très en retrait de cela. Je sais que mon président fait tout pour que les choses rentrent dans l’ordre. Et je suis convaincu qu’on serait plus forts à trois, le président, Luis et moi. L’interview n’a froissé personne et j’ai dit ce que j’avais sur le coeur. »

A propos d’Adama Soumaoro…

En l’absence du capitaine José Fonte, et selon toute vraisemblance, ce serait Adama Soumaoro qui devrait débuter au côté de Sven Botman dimanche. L’entraîneur du LOSC l’a même assuré à demi-mots : « vous m’avez piégé, oui ce sera Adama ». A son sujet, il a commenté : « On a souvent échangé pour savoir à partir de quand il serait disponible à 100% sur le plan mental. A la fin du mercato, il n’a pas trouvé de point de chute, mais je suis content de l’avoir. De par son physique, son allure, il a besoin de jouer pour trouver du rythme. C’est un joueur très athlétique. Pourquoi Adama plus que Tiago Djalo ? C’est une association d’expérience et de jeunesse avec Sven (Botman). Si José (Fonte) était présent et pas Sven, j’aurais peut-être une autre réflexion. Je suis en tout cas satisfait du travail fourni par Tiago. »

…et de Jonathan David

« Jonathan (David) travaille bien. Il est là, il a le sourire, et je pense qu’il l’aura encore plus le jour où il marquera. Il a profité de cette coupure pour travailler, travailler plus que les autres, et trouver encore plus de repères par rapport au but. »

Crédit photo : Icon Sport

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟