ITWU19Nat

Bastien Riglaire : « Avec les U19, on est passé par tous les états cette saison »

12/06/2020 à 14:35

"Maintenus" mais pas "repêchés". Pour Bastien Riglaire, entraîneur des U19 de l'Entente Feignies-Aulnoye, le choix des mots a son importance. Après une longue période d'incertitude, le coach, son groupe et ses dirigeants en sont désormais assurés : l'EFAFC évoluera bien en U19 Nationaux la saison prochaine. Et ce, malgré sa 11e place au sein de la poule A qui, un temps, les faisaient douter de leur maintien à ce niveau.

Comment avez-vous réagi lorsque vous avez appris que les U19 de Feignies-Aulnoye étaient maintenus au niveau National ?

A vrai dire, on n’en a jamais vraiment douté. Parce qu’en terminant 11e (de la poule A, ndlr), on était quasiment certain d’être sauvé. Il y a certes eu des changements de règlements, avec les Bretons qui dans un premier temps ne pouvaient pas monter, le calcul du moins bon 11e qui a changé… Ce n’était pas évident, mais on était serein, parce que de toute façon c’est assez rare qu’un 11e de poule descende.

Malgré tout, il y a eu une période d’incertitude quant à l’avenir de votre groupe à ce niveau. Comment l’avez-vous vécue ?

On avait surtout hâte d’être fixé. Il y a eu plusieurs rebondissements au niveau des règlements, donc on attendait la confirmation des instances.

Votre maintien est en partie dû au fait que Niort et Bayonne n’ont pas engagé d’équipe dans cette catégorie pour 2020/2021. Voyez-vous cela comme un concours de circonstances ?

Ce sont deux cas totalement différents. Pour avoir échangé avec le staff de Bayonne, je comprends que ce soit difficile pour les clubs amateurs d’aligner une équipe au niveau national. Dans les structures pros, les jeunes ne font que ça. Ils disposent d’un staff à part entière, les joueurs sont payés, ils sont issus d’un centre de formation… Or, pour nous, clubs amateurs, on doit se battre toute l’année. Certains de mes jeunes étaient en terminale cette année, d’autres en BTS, d’autres encore travaillaient la journée, et c’est seulement après tout ça qu’ils allaient au foot. On est à des années lumière de ce qui se fait dans des institutions professionnelles. Les déplacements sont immenses, donc cela implique des investissements humains et financiers très importants. En revanche, en ce qui concerne Niort, j’ai plus de mal à comprendre leur décision…

Parmi les 6 équipes engagées dans les Hauts-de-France, vous êtes la seule à ne pas avoir le statut professionnel. Est-ce une satisfaction ?

C’est surtout une fierté, d’autant que les Hauts-de-France est une région plutôt défavorisée. C’est un aboutissement du travail consenti. Le fait que nos U17 soient en section sportive au lycée aide. Pour nos U19, c’est plus compliqué car cette catégorie concerne deux années d’âge. A Feignies-Aulnoye, on essaye de mettre en place des modes de fonctionnement pour essayer de performer.

Quel bilan tirez-vous de cette saison ?

On est passé par tous les états cette saison. On était dernier à la trêve car on avait commis beaucoup d’erreurs sur les premiers mois. Cet exercice 2019/2020 était une saison de découverte pour nous, car c’était notre première à ce niveau. Après la trêve, on a engrangé 4 victoires en 6 matches. On était sur une bonne dynamique et on avait réussi à mettre la machine en route. Donc forcément on était déçu que la saison s’arrête prématurément.

Quel sera l’objectif pour la prochaine saison ?

L’année prochaine sera une année de confirmation. Nous savons que c’est très dur pour des clubs amateurs de se maintenir à ce niveau. On va essayer de ne pas répéter les mêmes erreurs et se battre pour figurer au mieux. Nous avons également une double mission : maintenir notre club en U19 Nat et aider nos joueurs à atteindre le plus haut. Cette saison, l’objectif est réussi et c’est un beau motif de satisfaction. Surtout que cette victoire, on est allé la chercher sur le terrain.

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟