Réaction

Thierry Villain (Iris Club Lambersart) : « La Ligue doit prendre ses responsabilités »

22/10/2020 à 12:00

Surpris par les mesures adoptées par la Ligue de football des Hauts-de-France, l'entraîneur de l'Iris Club Lambersart a poussé un coup de gueule en ce qui concerne le maintien des championnats.

Certes, la Ligue de football des Hauts-de-France a pris de nouvelles mesures. Au regard de l’évolution de la situation sanitaire, l’instance régionale a annoncé, ce mercredi, de nouvelles dispositions pour les entraînements et les matches. Mais à Lambersart, ces nouvelles restrictions ne passent pas. « La Ligue doit prendre ses responsabilités », peste Thierry Villain, entraîneur de l’équipe R2 de l’Iris, qui nous avait déjà confié son inquiétude après l’instauration du couvre-feu autour de la métropole lilloise. Pour lui, il n’existe qu’une seule hypothèse viable : il faut, comme l’a décrété le district Escaut, suspendre les championnats régis par la Ligue.

« Impossible de se changer dans une voiture ou une camionnette »

Pour justifier sa thèse, il avance, en premier lieu, les conditions pénibles auxquelles sont confrontés les clubs de la région. « Pour moi, pas de vestiaires égal pas de match, dit-il. Impossible de se changer avant un match, dans une voiture ou une camionnette, ou sous un arbre. Il faut être sérieux, ce sont des matches de compétition. Et à la mi-temps, où doit-on réunir les joueurs ? Dans un coin avec les spectateurs qui viennent écouter ou parler ? Et à la fin du match, on rentre en sueur, plein de boue, dans nos véhicules ? Où est l’hygiène ? C’est incroyable d’en arriver là. » 

A cela, s’ajoute une certaine iniquité entre les différentes formations de niveau régional. « Les championnats sont tronqués en raison des difficultés pour s’entraîner avec le couvre-feu. Ce qui n’est pas le cas pour d’autres équipes que nous rencontrons… » Pour le technicien lambersartois, les questions sont multiples. Et les réponses ne risquent pas d’être trouvées de sitôt.