InterviewCoupe de France

Thomas Alexandre (Leers) et les entraînements à 6h30 : « On reste ludique »

26/01/2021 à 16:31

Pensionnaire de Régional 3, l'OS Leers fait partie de ces clubs ayant fait le choix de s'entraîner tôt le matin pour préparer au mieux le 6e tour de Coupe de France. Son entraîneur, Thomas Alexandre, explique ce qui l'a poussé à prendre cette décision et comment il organise ses séances.

Comment vous êtes-vous organisés en vue de ce sixième tour de Coupe de France ?

On essaye de faire au mieux pour préparer ce match, même si on sait que sera loin d’être à 100%, étant donné que l’on a appris la nouvelle moins de deux semaines avant. Donc samedi et dimanche derniers on s’était entraîné dans la matinée, et ce (mardi) matin et jeudi matin les entraînements ont été fixés à 6h30. Une dernière séance sera organisée samedi, à la veille du match, à 11h00.

Pourquoi avoir décidé de fixer les entraînements à cet horaire en semaine ?

On a sondé l’effectif quant à ses disponibilités, et la plupart des joueurs étaient davantage disponibles avant le travail, le matin. C’était plus simple pour eux de jouer à 6h30 qu’à 16h par exemple. Cela dit, le groupe n’est pas au complet. Il y a environ deux tiers de l’effectif qui peut participer à ces séances matinales.

A quoi ressemble un entraînement à 6h30 ?

Déjà, la première chose que l’on fait, c’est un long échauffement. Ensuite, pendant la séance, on essaye de rester le plus ludique possible pour que les joueurs prennent un maximum de plaisir. On a tellement été sevrés de foot pendant des semaines que si on a le droit de jouer, on ne va pas s’en priver. Aujourd’hui, tout le monde a reçu les résultats des tests PCR, mais samedi dernier, ceux qui ne les avaient pas encore reçus s’entraînaient à part.

Dans quel état de forme se trouvent vos joueurs ?

En ce qui concerne l’état d’esprit, il n’y a aucun problème à signaler. Ils sont motivés et ont hâte de jouer en match officiel. Pour ce qu’il en est de la forme physique en revanche, c’est plus compliqué. Tous n’ont pas le même rythme de vie, que ce soit en famille ou au travail, et n’abordent pas la situation de la même manière. Pour tous, 10 jours de préparation, c’est très court, et ce sera difficile de s’évaluer sur cette période, mais ce sera de toute façon le cas pour les adversaires aussi.

Qu’attendez-vous de cette rencontre ?

Sur le plan sportif, il n’y aura pas de bilan ou de conclusion à tirer de ce match. On est déjà content de pouvoir jouer, donc pour cette raison on ne compte pas déclarer forfait. Il y aura beaucoup d’inconnues autour de cette rencontre, mais on va quand même la jouer pour la remporter, en espérant avoir le moins de blessés possibles.

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟