Coupe de France6ème tour

Julien Garcia (US Mozac) : « La Fédé ne laisse aucune chance aux clubs amateurs »

21/01/2021 à 16:25

L'entraîneur de l'US Mozac (R3), Julien Garcia, a partagé son ressenti à Actufoot après la confirmation par la FFF de la tenue du 6ème tour de la Coupe de France pour les clubs amateurs.

Comment avez-vous reçu l’annonce par la FFF du maintien de ce 6ème tour de Coupe de France ?

Je trouve cela un peu désolant. En prenant une décision comme celle-ci, la Fédé ne laisse aucune chance aux clubs amateurs. L’intégrité physique des joueurs s’en retrouve même menacée selon moi. Un club comme le FC Villefranche-Beaujolais, qui n’a pas arrêté les entraînements, face à nous l’US Mozac, qui ne nous sommes pas entraînés depuis trois mois, cela va être très compliqué. Et je ne pense pas être le seul à partager ce point de vue. Il y a d’énormes risques pour les joueurs, même si ces derniers sont plus qu’excités à l’idée de jouer une équipe de N1 comme le FC Villefranche-Beaujolais. Quand vous faites une annonce comme celle-ci, vous favorisez quand même pas mal les grosses équipes.

L’US Mozac pourrait-elle prendre la décision de ne pas prendre part à ce 6ème tour ?

Une décision sera prise au niveau du club, je ne la connais pas encore, mais c’est envisagé. Nous allons nous rassembler pour en discuter. Un forfait pourrait éviter tout risque de perdre des joueurs de l’effectif sur blessure. Nous aurions rencontré une R1 ou une R2 lors de ce tour, à la rigueur pourquoi pas. Ce sont des clubs dans la même situation que nous, qui n’ont pas pu s’entraîner non plus, ou très peu. En plus, tout est à huis-clos, un 6ème tour de Coupe de France aurait pu permettre de faire une bonne recette, ce ne sera pas le cas. En plus, il va falloir débourser de l’argent pour faire venir l’adversaire, plus les tests, tout devient très compliqué.

La FFF aurait-elle du envisager cette option du maintien plus tôt selon vous ?

Si la décision avait été prise plus tôt, afin de nous laisser plus de temps pour nous entraîner, le contexte aurait pu être différent. Nous savons que nous n’avons aucune chance face à une N1, même avec une bonne préparation. Mais cette décision nous laisse seulement une dizaine de jours pour faire toutes les démarches avec la mairie. Puis vis à vis des dérogations accordées pour s’entraîner après 18h ou pas, nous sommes toujours dans l’attente.

La formation du Puy-de-Dôme recevra le FC Villefranche-Beaujolais, pensionnaire de N1, lors de ce 6ème tour de Coupe de France.

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟