Régional 1Nouvelle Aquitaine

Julien Milhères (Arin): « On n’est pas largué »

21/12/2017 à 8:02

Le jeune entraîneur de l'Arin Luzien a son franc parlé et n'évite pas les obstacles. Julien Milhères fait un point sur la situation de son équipe avant la trêve de Noël. Lui se voit encore en R1 la saison prochaine...

Avec Julien Milhères nous faisons un petit bilan à la trêve sur les résultats de l’Arin Luzien, promu cette saison en R1. « Le gros point positif est de se rendre compte que nous ne sommes pas du tout largué au classement. » entame le coach luzien et rajoute: « Un seul joueur de l’effectif avait déjà côtoyé ce niveau donc nous avions quelques doutes quand à la faculté d’adaptation des joueurs surtout que notre fonctionnement général est à des années lumières de la moitié des clubs de la poule. » Effectivement le club basque est classé onzième sur quatorze mais pour l’instant un seul est menacé de descente. Julien dans son franc parlé habituel analyse sa première partie de saison: « Mis à part la rencontre face à Trélissac, nous ne nous sommes jamais dit que nous ne pratiquions pas le même sport. C’est encourageant de voir que nous ne sommes pas si loin de ces équipes. »

Une fois les résultats analysés Julien vient sur les points négatifs : « Tout d’abord sur le fait de ne jamais pouvoir aligner deux weekends d’affilés la même équipe, entre les blessures, les suspensions et autres activités. J’ai du déjà utiliser 29 joueurs depuis la reprise. Même si cela montre que le groupe seniors de l’Arin est de qualité. Mais il est difficile d’apporter de la continuité en changeant 6-7 joueurs tous les samedi. » Malheureusement ce point s’est généralisé dans les clubs maintenant, trop de distractions font que le foot passe au deuxième plan dans les priorités des joueurs… Le deuxième point négatif retenu par Julien est plus discutable: « Nous sommes trop souvent confrontés à des équipes qui ferment le jeu. Naïvement nous avons souhaité continuer à essayer de produire du jeu avec des résultats négatifs au bout. » Julien a modifié son système, ce qui montre ses capacités d’adaptations: « Alors nous avons décidés, nous aussi, de fermer le jeu face à deux gros calibres du championnat que sont Cestas et Arcachon et nous revenons de ces matchs avec des nuls. » Mais Julien cela fait parti du rôle de l’entraîneur de choisir la meilleure tactique afin d’obtenir les meilleurs résultats ! même si Julien rajoute: « C’est un peu dommage de se rendre compte que pour avoir des résultats très ou trop souvent il faut fermer la boutique. »

Pour les points positifs Julien Milhères assume son travail: « En tout cas je considère que nous sommes sur la bonne voie et nous allons essayer d’aller le plus loin possible en Coupe d’Aquitaine, mais aussi et surtout terminer le plus haut possible en championnat. Nous ne nous contenterons pas d’une 12ème ou 13ème place. » Julien considère aussi que son club est à son niveau dans cette régionale « Mais pas à sa place. Alors notez tous que nous serons là pour prendre des points à tout le monde et faire perdre de l’argent au bookmakers qui nous voient condamné dès le mois de mars. Sur ce je souhaite de bonnes fêtes à tous les acteurs du foot Aquitain et Pyrénéens ! »

JG