CFATarbes PF

« Michou » MOURET (Tarbes) a fait ses adieux

14/05/2017 à 21:24

Une page s'est tournée ce samedi du côté de Maurice Trélut avec le dernier match à domicile de Michel Mouret avec le Tarbes Pyrénées Football en CFA.



C’est une légende du football départemental qui va tirer sa révérence la semaine prochaine. Michel Mouret, l’homme du Tarbes Pyrénées Football, a décidé de raccrocher les crampons à la fin de la saison. Ce samedi, c’est sa dernière à Maurice Trélut et sa carrière n’a pas été récompensé comme il aurait fallut avec seulement les sept dernières minutes au compteur pour ce match sans enjeu face à Hyères (1-1).

Le défenseur latéral Tarbais a commencé sa carrière dans le club de Barbazan avant de s’exiler à Aureilhan pendant quelques saisons (U13, U15). Il rejoint le Stado à l’âge de seize ans pour une aventure fantastique. Pour sa première saison au club, il monte avec les moins de 18 ans de Francis Latour en championnat national. Il se révèle alors aux yeux de tous l’année suivante dans des rencontres face à l’OM, Montpellier, Bordeaux et le TFC. A moins de 20 ans pour sa première saison sénior, il devient un titulaire de l’équipe fanion alors coachée par Patrick Baldassara en DHR. Le début d’une grande aventure qui le verra connaître toutes les étapes du club phare du département. Le Stado prend l’appellation TSF avant de devenir le TPF. Il devient champion de division honneur puis monte de CFA2 en CFA. Il connaît aussi les grandes heures de coupe de France comme ce trente-deuxième de finale face à Vannes ainsi que les matchs face aux professionnels de Chateauroux, Nîmes et Niort.

A 35 ans, après dix-neuf ans passés sous les couleurs Tarbaises, il raccroche les crampons du haut niveau rentrant dans le cercle fermé des légendes du club comme Rouches, Baylac, Lurdes, Larroques et consort. Il aura disputé plus de 180 matchs en CFA, sans jamais marqué un but. Jamais un mot plus haut que l’autre, il aura toujours un coéquipier exemplaire dont ces entraîneurs en ont souvent fait leur capitaine. Désormais c’est une autre vie sportive qui s’ouvre à « Michou » qui pourrait continuer quelques piges quelques divisions plus bas…