InterviewMontée en R2

Sébastien Di Palma (Olympique Saint-Genis-Laval) : «  L’objectif sera d’être dans le top 5  »

01/06/2020 à 11:30

Après un exercice 2019-2020 conclu sur les chapeaux de roues, l’OSGL s’est offert le droit d’évoluer au second niveau régional la saison prochaine. Coup de projecteur sur l’ambitieuse formation rhodanienne et son entraîneur, Sébastien Di Palma, interrogé par nos soins.

L’Olympique Saint-Genis-Laval retrouvera donc le niveau R2 la saison prochaine, deux ans après l’avoir quitté. Pensiez-vous remonter si tôt ? Ou est-ce un juste retour à la normale pour le club ?

Il faut savoir que le club a évolué en R2 seulement deux ans depuis sa création. Nous ne sommes pas des habitués de cet échelon, par contre nous voulons le devenir. L’Olympique Saint-Genis-Laval se doit d’avoir son équipe fanion à un bon niveau régional pour mener à bien le projet de formation avec nos équipes jeunes qui, je le rappelle, jouent toutes en ligue.

Quel bilan tirer de cette saison si particulière pour le club et le monde du football dans son ensemble ?

Effectivement la saison a été particulière pour tout le monde. Dans ces moments-là, on se rend compte à quel point la santé est la chose la plus importante. Maintenant, comme pour tous les clubs, les difficultés dues au manque de manifestations  (tournois, stages) sont présentes mais il faut avancer. Tout le monde est déjà au travail pour préparer la saison prochaine avec, comme maîtres-mots : solidarité et investissement. Deux valeurs essentielles pour notre projet.

L’OSGL a pu compter cette saison sur une animation offensive très performante (Mekki et Guessas en tête du classement des buteurs de la poule I de R3), l’attaque restera-t-elle une priorité à l’échelon supérieur ?

Il est vrai que nous avons marqué beaucoup de buts cette saison, nos joueurs offensifs ont fait un travail remarquable. Mekki et Guessas en sont les symboles mais n’oublions pas Bellahcene, Santhakumar, Bechkri et d’autres avec moins de temps de jeu qui ont aussi apporté leur pierre à l’édifice. La saison prochaine l’opposition sera bien plus dure mais nous continuerons à attaquer et marquer car c’est ce qui nous fait crier de joie sur un terrain. Ce sera un bon test pour ces jeunes joueurs. Je me dois tout de même de préciser que nous finissons aussi meilleure défense, ce qui montre à quel point tout le groupe est à féliciter.

« Le recrutement est pratiquement bouclé. »

Quelles seront vos ambitions la saison prochaine ?

Nous sommes tous des compétiteurs et la seule ambition qui nous animera sera de gagner le maximum de matchs. Mais pour ça il faudra réaliser un gros travail en amont de chaque rencontre. L’objectif sera d’être dans le top 5.

Parlons mercato, avez-vous déjà pu boucler des arrivées ?

Le recrutement est pratiquement bouclé. Avec le staff, nous avons réussi à convaincre les joueurs ciblés de faire partie du projet. Pas facile avec la concurrence d’autres clubs qui donnent des fixes a des joueurs, contrairement à nous.

Et concernant d’éventuels départ ?

Au rayon des départs, mon deuxième gardien, Aurélien Laroche, part pour ses études. Thines Santhakumar devrait faire les beaux jours d’un club de futsal. Mes deux capitaines, Sidhamed Khantar et Nicolas Scarfo, intègrent mon staff et trois joueurs ne sont pas conservés.

Comptez-vous laisser leur chance aux éléments issus des catégories jeunes les plus prometteurs ou, à l’inverse, privilégiez-vous l’expérience au niveau supérieur ?

A court et moyen terme l’objectif est de pouvoir intégrer chaque saison trois ou quatre U20 en équipe fanion. Le club et moi avons fait le choix que j’intervienne sur une séance U20 par semaine. Donc j’aurai un œil avisé pour que ce projet soit mené avec succès. Maintenant, on sait aussi que ça ne suffit pas pour être compétitif toute une saison et qu’il faut apporter de l’expérience et de la valeur ajoutée en étant attentif à l’état d’esprit des joueurs recrutés.

A titre personnel, comment analysez-vous cette saison à la tête de l’équipe fanion ? Dans quel état d’esprit abordez-vous l’exercice 2020-2021 avec votre staff ?

La saison dernière était ma première en tant que numéro un. Une bonne expérience qui, je le pense, a été bénéfique pour les résultats de cette saison. Le club me fait confiance et c’est une chose importante pour la réussite d’un entraîneur. La saison prochaine va être riche en apprentissage, mon staff et moi allons travailler dur pour atteindre les objectifs .

 

Propos recueillis par Simon Marachian

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟