Droit de réponseElections FFF

Arsène Meyer (président DLR) : « Je ne suis pas au service de Patrick Gonzalez »

26/02/2021 à 10:33

En réponse à l'article que nous avons publié plus tôt dans la semaine relatant la demande faite par courrier par le président de l'AS Saint-Priest, Patrick Gonzalez, aux présidents de la Ligue Auvergne Rhône-Alpes, Pascal Parent, et du District de Lyon et du Rhône, Arsène Meyer, de consulter les clubs pour choisir un candidat aux élections de la FFF. Le président du DLR partage à Actufoot sa réaction.

Mr. Meyer, qu’avez-vous à répondre à Mr. Gonzalez concernant cette demande de consultation ?

Je dois vous avouer que l’intervention de Mr. Gonzalez m’a surpris. A ce sujet, nous avons préparé une lettre, Mr. Parent et moi, que nous avons décidé d’envoyer après notre rencontre avec la liste du troisième candidat à la présidence de la FFF, Mr. Thiriez.

Qu’aurait-il dû faire selon vous ?

Je ne suis pas au service de Mr. Gonzalez, je suis au service de 400 clubs. Il faisait partie de la liste concurrente lors des dernières élections au District, à Chazay, et s’est pris une taule puisqu’il n’a recueilli que 20 % des voix. Donc aujourd’hui, c’est moi qui suis le président et pas lui. Ensuite, Mr. Gonzalez fait allusion à des non-réponses à sa requête, mais son club, comme tous les autres, ont eu à voter pour des grands électeurs. Avec la possibilité, à partir du moment où vous avez une licence FFF, de vous présenter comme délégué. Après mon élection, il y avait une liste de grands électeurs, pour laquelle il ne s’est pas présenté. Donc il ne faut pas se plaindre quand on ne se présente pas.

Quand on gueule, il faut être irréprochable

A la Ligue non plus, il ne s’est pas présenté. Mieux que ça, il ne s’est pas présenté en tant que représentant des clubs nationaux. Car en tant que club, il a trois possibilités : le District, la Ligue et le national. Et c’est d’ailleurs au président du FC Annecy, qui est le représentant des clubs nationaux, qu’il aurait dû s’adresser. Quelqu’un qui ne connait pas les règlements ferait mieux de se taire. Quand on gueule, il faut être irréprochable, et ici ce n’est pas le cas.

Vous souhaitiez évoquer également le projet de fusion entre l’ASSP et la Team Bel-Air pour créer une section futsal

Mr. Gonzalez parle également, dans d’autres médias, d’une fusion avec la Team Bel Air pour créer une section futsal. Déjà, je lui ai rendu service sur ce dossier car j’ai reçu les deux clubs à leur demande pour leur expliquer la procédure à suivre. Tout le monde ne le fait pas. Aujourd’hui, il parle d’une fusion qui n’existe pas. Pourquoi ? Parce que pour cela, il faut respecter le cahier des charges et ensuite passer au conseil d’administration pour avoir une réponse positive ou négative. Pour le moment ce n’est pas le cas. Je me réserve d’ailleurs le droit de bloquer ce dossier. En plus c’est un dossier qui concerne un club national, qui doit donc passer au Comex de la FFF. Donc si Mr. Gonzalez ne connaît pas ces textes, il doit les apprendre.

Recueilli par Simon Marachian

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟