InstaView / Replayou

Carl Medjani : « Rayan Cherki ? J’ai vu ses vidéos, c’est bluffant »

07/04/2020 à 10:40

Lundi soir pour le premier numéro d'InstaView, Actufoot est parti à la rencontre de l'ex-international algérien, Carl Medjani, joueur au FC Salaise (R1). Natif de Lyon et formé à l'ASSE, l'ancien joueur de Liverpool, Monaco ou encore Trabzonspor révèle notamment qu'il avait le choix entre les deux clubs au moment d'intégrer un centre de formation. Il évoque enfin les profils d'Houssem Aouar et Rayan Cherki potentiellement sélectionnables avec les Fennecs.

Pendant près d’une heure, le milieu défensif s’est livré sans langue de bois. Pêle-mêle, il a évoqué son passage à Liverpool alors qu’il n’avait que 18 ans, ses expériences en France et à l’étranger, ses sélections en équipe de France Espoirs puis en équipe d’Algérie. Mais également son passage à l’AC Ajaccio, son souvenir de Steven Gerrard, la technique de Mourad Meghni ou encore la qualification à la Coupe du Monde 2014.

« Le football amateur ? Un monde différent »

Carl Medjani est revenu également sur son retour au football amateur, « j’ai toujours eu comme idée de revenir là où tout a commencé« , avant de poursuivre, « j’habite dans l’Isère, j’ai toujours grandi ici. Je me suis toujours impliqué dans la vie éducative et sportive de ma région. C’était important de revenir et de laisser quelque chose pour les jeunes« . Un projet qui souhaite mettre en place prochainement : « on essaye dans un futur très proche de faire une fusion entre les clubs importants de mon agglomération. L’idée est de proposer, pour la jeunesse de demain, un niveau de jeu un peu plus haut qu’aujourd’hui. Le tout tourné autour de valeurs éducatives et sportives qui nous correspondent« .

Arrivé cet hiver au FC Salaise, Carl Medjani n’a disputé que trois matchs avant d’être contraint au confinement, comme l’ensemble de la population française. S’il avoue ne pas encore avoir « assez de recul » pour donner son ressentiment sur le football amateur, il admet toutefois avoir été impressionné. « C’est un monde différent où il y a des paramètres à prendre en compte. Dans mon équipe, des joueurs travaillent dans le bâtiment la journée, mais le soir ils sont là à l’entraînement par pur plaisir et sont les premiers à avoir une banane de fou, ça fait plaisir !« . Avant de lancer un appel aux instances : « pour y être au quotidien, on a besoin des forces vives du football français pour que le football amateur puisse continuer à progresser« .

Houssem Aouar et Rayan Cherki

Questionné sur les profils d’Houssem Aouar et Rayan Cherki, l’ancien capitaine de la sélection algérienne s’est montré admiratif sans toutefois les comparer. « Ce n’est pas le même poste mais ce sont deux joueurs exceptionnels. Ce que fait Aouar aujourd’hui, c’est énorme. C’est un joueur de grande qualité qui a un bel avenir devant lui. Et Cherki, j’ai vu ses vidéos, et à son âge, c’est bluffant. Vu qu’il s’agit de joueurs franco-algériens on les suit particulièrement et s’ils écoutent ce message, je les encourage à continuer de nous donner du plaisir et de poursuivre leur travail. Je leur souhaite le meilleur du fond du coeur ».

Le replay complet InstaView avec Carl Medjani