Coupe GambardellaInterview

Christophe Bouteiller : « Être à la hauteur de l’événement »

11/01/2018 à 15:17

Qu'elle paraît loin la saison difficile vécue par les jeunes U19 caladois en 2016-2017... Relégués en Promo Ligue pour la saison 2017-2018, les Tigres ont relevé la tête et donnent pleinement satisfaction à leur coach, avec une première place en championnat et un bon parcours en Gambardella. Dimanche, les protégés de Christophe Bouteiller joueront un match de compétition de gala, contre les U19 Nationaux de l'AC Ajaccio en 64ès de Gambardella sur la pelouse d'Armand Chouffet. Entretien avec l'éducateur du FCVB.

Pour commencer, qu’est-ce que cela représente pour vous de faire partie des quatre dernières équipes du Rhône qualifiées en Gambardella (AS Montchat, FCVB, AS Saint-Priest et OL) ?

« C’est une fierté effectivement, car il reste plus beaucoup d’équipes qualifiées dans le Rhône. Et pour les joueurs, cela récompense le travail effectué depuis le début de la saison »

Comment appréhende-t-on ce type de rendez-vous ?

« Chez nous, avec beaucoup d’inquiétude ! On a pas mal incertitudes au niveau du groupe avec beaucoup de blessés. On n’aura pas toutes nos forces vives, c’est dommage »

Y-a t-il un risque que les joueurs jouent le match avant dans leur tête ? Que faut-il faire pour atténuer cela au maximum?

C’est clair qu’on pense toujours au match, depuis le tirage, les joueurs y pensent. Maintenant, on essaye de les prévenir que c’est dimanche à 14H30, de ne pas le jouer avant. Mais c’est compliqué, on sait que certains vont le faire. Cela fait aussi partie du jeu, de leur apprentissage, savoir gérer leurs émotions. C’est important s’ils aspirent à aller jouer plus haut. Effectivement, jouer le match avant l’heure n’empêche pas de bien le jouer le jour J, mais ce qu’il faut c’est ne pas se mettre trop de pression et annihiler nos performances. Mais on sait qu’il faudra être à la hauteur de l’événement, sur le terrain haut devant beaucoup de monde »

Le FCVB vie un début de saison quasi rêvé avec une première place en championnat et ce parcours en Gambardella…

« C’est une grande satisfaction, car l’objectif était avant tout de redresser la tête. J’avais récupéré des joueurs assez empruntés, à qui il fallait redonner le goût du foot et du jeu.  Cette catégorie d’âge est assez difficile a gérer, il faut se dire qu’on a encore rien gagné et pas fait d’exploit. On se doit de continuer sur ce qu’on a fait. Nous avons eu également beaucoup de réussite sur la première partie et il faut savoir garder la tête froide. Remonter ? On ne va pas se cacher. Il y a deux objectifs cette saison : Former des jeunes susceptibles d’évoluer en seniors que ce soit avec la N2 ou la réserve, et sur le plan sportif, essayer de remonter en Ligue Honneur »

Un mot sur votre adversaire, l’AC Ajaccio ?

« On a la chance d’avoir Laurent Combarel (entraîneur U17 National et adjoint N2) qui est un ancien de Bastia et, sur l’Ile de Beauté, ils se connaissent bien (rires). On a également beaucoup de joueurs du Sporting qui sont arrivés chez nous après la descente du club. On a juste à regarder où notre adversaire évolue (U19 National). On a pris quelques renseignements, ce qui nous étaient utile, mais parfois elles ne sont pas forcément rassurantes en fonction de qui on rencontre ! Il sera important de ne pas déjouer, quoi qu’il arrive, le plus important est de concentrer sur notre travail ».

 

Crédit photo : Football Club Villefranche-Beaujolais