InterviewCoupe de France

Driss Derdiri (AS Montchat) : « On a une équipe qui n’a pas froid aux yeux »

12/10/2019 à 19:11

Le capitaine de l'AS Montchat Lyon s'exprime sur Actufoot avant le match de gala prévu dimanche à 15h au Stade Marc Vivien Foé (15h) contre le FC Annecy (N2) pour le compte du 5e tour de la Coupe de France.

Driss, qu’est-ce que cela vous inspire de recevoir sur vos terres le FC Annecy, deuxième de sa poule de N2 ?

Je pense que ça va être une belle fête pour tout le monde. Déjà pour nous les joueurs, on joue au foot pour ce genre de match. Toute l’équipe est consciente que ça va être une partie difficile, après, à nous de faire en sorte de prendre un maximum de plaisir. La Coupe de France, c’est que du bonus. On espère que les supporters seront au rendez-vous, tout le club sera derrière nous. A nous de faire le maximum pour pas avoir de regret.

Votre équipe est-elle capable de faire l’exploit ? Sur quoi s’appuyer pour y parvenir ?

Il faut être réaliste, Annecy est ultra-favori mais après, si on ne croit pas en nos chances, rien ne sert de jouer le match. Donc moi j’y crois, le coach y croit, à nous de les faire douter le plus longtemps possible. On a une équipe jeune, joueuse, qui n’a pas froid aux yeux. Pour réussir, il faudra être solidaire, combatif, courir ensemble et les uns pour les autres. Enfin, il faudra être efficace.

Racontez-nous cette semaine à l’entraînement. Tout le monde s’arrache pour gagner sa place, ou a t-on fait attention à ne pas se blesser en vue de l’événement ?

CA a été une semaine d’entrainement habituelle, on était nombreux aux séances et on a bien travaillé. Tout le monde s’arrache pour jouer. On a un groupe de 20 joueurs compétitifs. Je pense que le fait de faire attention à pas se blesser est le meilleur moyen de se blesser.

Dans quel état d’esprit se trouve votre coach ? 

Le coach, il a qu’une hâte, c’est d’être à dimanche 15h. Lui aussi fait ça aussi pour coacher ces matchs. Je pense qu’il est impatient de voir ce que son équipe peut donner face un adversaire qui joue 4 niveaux plus haut.

Avez-vous un petit peu étudié votre adversaire ?

Concernant Annecy, non, on n’a pas eu de retour concernant leur façon de jouer. Mais si ils sont deuxième de leur championnat, ce n’est pas par hasard. On s’attend à un match compliqué, mais on est prêt !

En tant que capitaine, avez-vous déjà un petit peu réfléchi aux mots que vous aurez dans le vestiaire avant la rencontre ?

Honnêtement, pas trop. Je ne suis pas quelqu’un qui se pose beaucoup de questions, donc les mots arriveront naturellement. Après, connaissant mes coéquipiers, je pense qu’ils n’auront pas besoin de moi pour être motivé. Mon rôle sera surtout de faire en sorte que le monde reste concentré et rigoureux durant le match. Contre une équipe comme Annecy, la moindre erreur se paiera cash. Ce début de saison a été marqué par 3 grosses blessures (minimum 3 mois d’absences pour chacune) au sein de l’équipe, donc ce match, on va aussi le jouer eux, Julien, Alexis et Ruben.

Crédit photo : AS Montchat.