Interview

Elections à la tête de la FFF : Patrick Gonzalez (AS Saint-Priest) propose une consultation

24/02/2021 à 16:50

Le président de l'AS Saint-Priest pointe du doigt le mode de scrutin des élections à la tête de la plus grande instance du football français et souhaite que les clubs amateurs soient consultés en amont pour choisir un candidat à soutenir.

C’est un président qui pourrait passer pour un dissident vues ses récentes prises de positions. Depuis le premier confinement, Patrick Gonzalez est souvent monté au créneau pour mettre en lumière les problématiques liées au football amateur, particulièrement impacté par la crise sanitaire. Parmi ses cibles : les instances représentatives du ballon rond aux échelles nationales, régionales et départementales, qu’il estime en décalage avec les enjeux du moment.

« Nous les élisons, je trouve donc logique que nous soyons consultés avant la prise d’une telle décision »

A moins de trois semaines des élections pour désigner le président de la FFF, il propose à ses présidents de Ligue, Pascal Parent, et de District, Arsène Meyer, la mise en place d’une consultation pour désigner un candidat à soutenir :

« Le 13 mars prochain aura lieu l’assemblée générale de la FFF, durant laquelle se dérouleront les élections fédérales. Sont invités à participer à ce scrutin, 216 grands électeurs, qui sont les présidents de Districts, de Ligues, les représentants des clubs professionnels et les arbitres. Nous, présidents de clubs, ne pouvons pas voter. C’est pourquoi j’ai décidé d’envoyer deux courriers, à Pascal Parent, président de la Ligue Auvergne Rhône-Alpes, et à Arsène Meyer, président du District de Lyon et du Rhône, sans animosité aucune, leur proposant de consulter tous les présidents des clubs de leur Ligue et de leur District afin de savoir pour qui nous souhaiterions qu’ils votent. Nous les élisons, je trouve donc logique que nous soyons consultés avant la prise d’une telle décision. Malheureusement, je n’ai toujours pas reçu de réponses. »

« Je souhaite défendre les intérêts du football amateur »

Au-delà de cette proposition, le président de la formation san-priote à l’équipe-fanion pensionnaire de N2 souhaite mettre un coup de projecteur sur le football amateur, trop souvent laissé pour compte selon lui :

« Même si je sais que ma requête n’a aucune chance d’aboutir, je souhaite défendre les intérêts du football amateur. Nous, présidents de clubs, devons gérer au quotidien jusqu’à 700 licenciés avec des salariés. Peut-être que nous n’avons plus envie d’avoir Le Graët comme président. En tout cas moi je n’en ai plus envie. Maintenant, si au terme de la consultation, Le Graët est choisi, il n’y a aucun souci. Mais si nous choisissons un autre candidat, je pense que nos présidents de Districts et de Ligues devraient en tenir compte. »

Trois candidats seront opposés lors de ces élections fédérales, prévues le 13 mars prochain : Noel Le Graët, à la tête de l’instance depuis 2011, Frédéric Thiriez, ancien président de la Ligue de Football Professionnelle entre 2002 et 2016, et Michel Moulin, chef d’entreprise et ancien dirigeant de club.

Le courrier envoyé par Patrick Gonzalez au président de la Ligue Auvergne Rhône-Alpes

Photo : Sulyvan Manfroi - ASSP