InterviewEx-OL

Gael Danic (ex-OL) : « Le niveau, je savais que je l’avais »

17/01/2020 à 17:00

Gael Danic (38 ans) éclabousse toujours de sa patte précise les terrains amateurs de National 2 avec Saint-Malo. Pour Actufoot, il évoque sa découverte du football amateur et revient sur son passage de deux ans à l'Olympique Lyonnais sur lequel il se livre sans filtre.

Pourquoi le passage à Lyon a t’il été compliqué pour vous ?

Si c’était a refaire, je le referai ! Quel joueur qui a des ambitions peut dire non à l’Olympique Lyonnais ? J’ai toujours joué dans des clubs de « seconde zone », sans être offensant, et je n’ai pas hésité une seule seconde ! J’ai connu la Ligue des Champions, l’Europa League, les exigences du haut niveau… Ce qui m’a fait défaut par rapport à mes clubs précédents, ce sont les exigences, je ne les ai pas intégrées directement. Quand vous êtes à l’OL, trente joueurs sont susceptibles d’être titulaire le week-end, si vous ratez votre chance, le train passe mais ne revient plus ! Je ne suis pas arrivé au club par hasard, j’ai effectué cinq ans bonnes saisons à Valenciennes, j’ai été dans les trois, quatre meilleurs passeurs en Ligue 1. Lors de ma dernière année dans le Nord, je finis à 11 passes décisives, juste derrière Payet et Valbuena. Le niveau, je savais que je l’avais même si des gens pouvaient être sceptiques. Les exigences par contre, je n’y étais pas forcément préparé mais je n’ai jamais vraiment eu la possibilité de montrer ce que je valais. J’ai joué contre le Real Madrid en matchs amical, j’ai été félicité par Rémi Garde après la préparation mais quand on entendait Aulas nous dire « Lyon fait partie des 14 meilleurs clubs européens », on sait où on a mis les pieds ! Paris est dans une autre sphère mais j’ai quand même eu la possibilité de passer par cet immense club !

« Quand vous êtes à l’OL, si vous ratez votre chance, le train passe mais ne revient plus ! »

L’OL et sa formation, une institution ?

Je suis formé à Rennes et c’est intéressant de la comparer à celle prônée par l’Olympique Lyonnais. La différence, et elle va au-delà du football, c’est peut être dû au fait de disputer la Ligue des Champions, mais à Lyon quand les joueurs sortent du centre de formation, ils sont formatés pour gagner et être titulaires dans l’équipe première. A Rennes quand on sort, on a l’impression qu’il y a une hiérarchie, qu’il faut passer plusieurs étapes. Je me rappelle la scène où Ben Arfa dit à Wiltord […]

Lire la suite sur Actufoot 35…

Gaël Danic (US Saint-Malo) : « Mes coéquipiers me donnent aussi des conseils »