ITWNational

Gaëtan Blaichet : « La concurrence ne me fait pas peur ! »

22/06/2017 à 18:20

Annoncé officiellement comme nouvelle recrue à Lyon-Duchère ce matin, Gaëtan Blaichet, gardien de but, retrouve un club de National après une expérience dans ce championnat au Poiré-sur-Vie en 2014-2015. Aujourd'hui, il s'apprête à redécouvrir un club ambitieux de cette division, fort de deux saisons complètes à Bourgoin-Jallieu en CFA 2. Conscient que la position de numéro trois dans laquelle il arrive dans le Rhône n'est pas évidente à gérer, le portier, passé par le centre de formation des Girondins de Bordeaux, se dit prêt à travailler dur pour gagner sa place. La concurrence ne l'effraie pas, il a grandi dedans. Interview

Gaetan, pour commencer, pouvez-nous nous parler de votre profil de gardien ?

« Je suis un gardien plutôt complet avec un jeu au pied intéressant, bon techniquement et dans la lecture du jeu. Je dois progresser dans le jeu aérien, domaine où j’ai besoin de retrouver une certaine confiance, perdue aussi à cause du fait que nous n’avons pas eu de spécifiques gardiens cette année à Bourgoin »

Vous retrouvez un club de National après deux ans bonnes saisons disputées en CFA 2. Dans quel état d’esprit est-on, lorsqu’on rejoint un club ambitieux comme Lyon-Duchère ?

« Cela fait très plaisir de retrouver un club ambitieux et surtout, de ce niveau. Je suis impatient de reprendre et de connaître le groupe ! »

Vous aviez plusieurs pistes pour la suite de votre carrière, pourquoi avoir choisi Lyon-Duchère ?

« C’est vrai, j’ai eu plusieurs pistes dont Louhans-Cuiseaux, une bonne équipe qui évoluait dans la poule de Bourgoin. Mais j’ai opté pour Lyon-Duchère, car un club de National aussi ambitieux, cela ne se refuse pas »

Le club a annoncé votre signature en tant que gardien numéro 3. Cette situation ne vous a t-elle pas fait hésité dans votre choix au moment de signer ?

« Forcément un petit peu, car je suis jeune et que j’ai envie de jouer ! Mais le discours du coach m’a conforté, car selon lui, seul le terrain compte. A partir de la, c’est à moi de faire ce qu’il faut pour gagner ma place »

Comment se prépare t-on à une concurrence aussi rude ?

« Du fait de mon parcours, j’ai toujours été habitué à la concurrence. Cela ne me fait pas peur. J’arrive en tant que numéro trois, à moi de faire évoluer les choses en travaillant dur »

Le mental est-il la clé selon vous pour aller gagner cette place ?

« Il en fait partie, parce qu’il ne faut jamais rien lâcher et toujours être à 100%. Mais à ce niveau là, il y a d’autres critères qui rentrent en compte »

Avez-vous fait des erreurs dans votre jeune carrière qui pourront vous servir dans cette nouvelle expérience ?

« Oui, j’ai peut-être été trop pressé en voulant sauter les étapes à certains moments. Cela a pu me porter préjudice, mais aujourd’hui,  je sais que seul le travail paie et qu’il faut être patient »

Lyon-Duchère, c’est l’inconnu, où vous avez quelques connaissances au sein du club ?

« Je connais Bien Sofian Atik et Ladislas Douniama, qui était avec moi à Guingamp. Sinon, j’arrive dans un groupe où il faudra que je m’intègre »

Quels seront vos objectifs, d’un point de vue collectif et individuel ?

« Les objectifs collectifs seront définis par le coach et le club. Sur le plan personnel, je souhaite progresser par le travail au sein d’une vraie structure, et auprès de coach compétents ».