Insolite

Insolite : Mapou Yanga-Mbiwa quittera-t-il un jour l’OL ?

31/03/2020 à 11:58

Dans trois mois, le 30 juin, Mapou Yanga Mbiwa sera au bout de son contrat de cinq ans signé avec l'Olympique Lyonnais lors de l'été 2015. Alors que le défenseur central n'a plus pris part à un match officiel de l'équipe pro depuis décembre 2017, la fin de saison retardée par l'épidémie de Covid-19 va-t-elle, elle aussi, conditionner un départ plus tardif de l'ancien romain ? Rassurez-vous supporters lyonnais, la fin reste proche !

Cinquième salaire du club, pas un match depuis plus de deux ans

Recruté à l’AS Rome au mois d’août 2015, Mapou Yanga Mbiwa fait partie des échecs sportifs importants en termes de recrutement lors de cette dernière décennie du côté de l’OL. Si son transfert (8 millions d’euros + 2 de bonus) pèse toujours moins qu’un Yoan Gourcuff acheté 22 millions à Bordeaux avec un salaire important et reparti libre, les gains mensuels de l’ancien capitaine de Montpellier auront fait tiqué bon nombre de personnes dans le sillage de l’OL. Et notamment les supporters. Logique lorsque il s’agit d’un élément mis au placard ou en réserve, et qui, d’après plusieurs médias spécialistes du mercato, aurait refusé des opportunités lui offrant le temps de jeu que ne lui accorde pas Lyon. Selon l’Equipe, qui dévoilait en début d’année les estimations des salaires des joueurs lyonnais, « Mapou » émargerait à 280 000 euros mensuels bruts, de quoi faire de lui le 5e salaire du club. Devant même le capitaine et patron de la défense Jason Denayer… Des émoluments qui l’auraient donc convaincu de privilégier le financier au temps de jeu lors des derniers mercatos. Du moins, c’est la conclusion logique que tout le monde fait.

En cas de prolongement de la saison, des avenants peuvent être faits sur les contrats

Si son professionnalisme n’a jamais été remis en cause, le défenseur respectant notamment son contrat en allant prêter main forte à l’équipe réserve de temps à autre, l’OL ne sera pas obligé d’étendre le bail de celui qu’il traîne aujourd’hui un peu comme un « boulet ». « Ce sera uniquement une question de gestion d’effectif : le club a-t-il besoin de trois ou quatre semaines de plus d’un joueur dont le contrat devait initialement expirer au 30 juin ? Ce sera du cas par cas. Quant aux joueurs, ils pourront toujours refuser cette prolongation, pour quelque raison que ce soit, qu’ils se soient engagés ailleurs ou non, qu’ils soient en mauvais termes ou non avec leur club. » explique notamment pour So Foot, Julien Plancque, avocat spécialisé en droit du sport à Paris. A la lecture de ses propos, il est donc fort peu probable de voir le champion de France 2012 avec le MHSC continuer au-delà du 30 juin avec Lyon. Le cas Yanga Mbiwa, bientôt une épine en moins dans le pied des finances de l’Olympique Lyonnais…