U17 NationalInterview

Mathieu Foïs : « Il faut rester lucide et humble »

05/09/2018 à 14:00

Le FCVB a démarré fort sa saison en U17 National avec un succès sur le club professionnel du Dijon FCO (3-1). Rencontre avec le nouvel éducateur caladois à quelques jours du déplacement à Grenoble en vue de la deuxième journée du championnat.

Pouvez-vous revenir sur votre parcours d’éducateur, qui vous mène aujourd’hui au FC Villefranche-Beaujolais ?

J’entame ma treizième année à entraîner. Sur la région Rhône-Alpes, j’ai connu une expérience au FC Annonay, mais l’essentiel de mes années en tant que coach se sont déroulées en Corse, à Bonifaccio et Porto Vecchio. J’ai aussi travaillé au Tours FC sur les catégories U15 et U17 Nationaux. Mon arrivée ? J’ai appris par l’intermédiaire d’un ami sur Lyon que le FCVB recherchait un entraîneur, donc j’ai postulé.

Connaissiez-vous votre prédécesseur, Laurent Combarel, lui aussi formateur passé par la Corse et notamment le Sporting Club de Bastia ?

J’ai su qu’il avait quitté le Sporting lorsque le club a connu des problèmes administratifs, mais je ne savais pas qu’il avait rejoint Villefranche. Il m’a reconnu quand mon dossier était sur la pile.

Quels ont été vos premiers axes de travail avec votre nouveau groupe ?

C’est un groupe que je n’ai pas du tout choisi puisque je suis arrivé sur le tard. Il y a eu quelques arrivées, mais ma priorité était de bien découvrir mon groupe sur le plan individuel et collectif, avant de se pencher sur la formation et la structuration. Je n’ai pas rencontré de difficultés particulières, tout était en place avant mon arrivée. Ma question avant d’attaquer le championnat était de savoir à quel niveau on pouvait se situer. On a rencontré lors de notre préparation des équipes professionnelles qui nous étaient bien supérieures, et d’autres que nous avons battu, mais parce qu’elles avaient flanché physiquement sur la fin. Je tiens d’ailleurs à souligner le travail de notre préparateur physique, Lilian Gaude, lors de la préparation.

Et le championnat a particulièrement bien débuté avec un succès sur le club professionnel de Dijon (3-1). On imagine que c’est très encourageant pour la suite…

On avait mis un plan de jeu en place. On savait qu’ils évoluaient en 4-3-3. Les joueurs ont montré beaucoup d’envie et de la discipline. Mais on ne s’emballe pas non plus. Il faut rester lucide et humble. Les clubs pros peuvent aussi être émoussés en début de saison suite à leur préparation et on est conscient de ça. Le groupe m’a rassuré sur la capacité à répéter les efforts, et on a su surprendre notre adversaire.

Quel est votre objectif cette saison en championnat ?

Mes dirigeants m’ont fixé l’objectif de maintenir l’équipe en U17 National. On verra si on arrive à le faire rapidement avant de penser à autre chose.

Comment abordez vous le déplacement à Grenoble ?

On se déplace chez un club professionnel, puisque Grenoble vient de monter en Ligue 2. Comme tout club pro, c’est une formation qui aura des armes à faire valoir. On va y aller en essayant d’être concentrés sur notre jeu sans trop nous focaliser sur notre adversaire.

 

Crédit photo : FC Villefranche-Beaujolais