Rachat OV

Un projet de reprise pour l’Olympique de Valence ? Le club monte au créneau !

10/06/2020 à 14:50

Alors que des rumeurs insistantes font état d'un potentiel projet de reprise de l'Olympique de Valence, le club valentinois, par la voix de son président, Jean-Marie Vergnes, est monté au créneau pour annoncer publiquement qu'il ne compte pas céder le club. Cependant, l'OV, qui aspire à monter en N2 au cours des saison à venir, ne ferme pas la porte à de nouveaux investisseurs. L'histoire ne démarre en tout cas pas sur les meilleures bases entre les deux parties.

Le communiqué de l’Olympique de Valence

Suite aux déclarations de M. Ravanello dans le Dauphiné Libéré du 08/06/2020, les membres du Comité Directeur de l’Olympique de Valence et leur Président Jean Marie Vergnes, souhaitent apporter les précisions ci-dessous à destination de nos bénévoles, des membres du club, de ses éducateurs, partenaires et supporters, leur permettant de préciser notre position vis-à-vis de ce mystérieux projet de reprise du club.

Tout d’abord, nous tenons à confirmer que les auteurs de ce projet n’ont aucune relation directe ou indirecte avec l’équipe dirigeante en charge du club depuis sa création en 2014.

L’Olympique de Valence n’a pas besoin de repreneur, le club se porte bien. Grâce à une gestion saine et rigoureuse, la santé financière du club lui permet de soutenir sa progression sportive. L’obtention du label élite de la FFF et du Challenge de l’Ethique et du Fair-Play témoigne de l’excellent travail réalisé par tous. La préparation de la saison 2020/2021, est quasiment bouclée au niveau de l’organigramme technique et du recrutement Seniors mais aussi dans toutes les catégories jeunes et féminines.

Après avoir atteint tous ses objectifs sportifs au cours des 5 premières saisons, l’Olympique de Valence reste ambitieux. Nous avons démontré notre compétitivité au niveau R1 en terminant 3ème dès notre première saison, le groupe a reçu quelques renforts choisis nous sommes prêts à mettre en œuvre la 2ème phase de notre projet de développement « OV 2024 » qui nous conduira au National 2 pour les Seniors et à la D2 pour les Féminines. Pour soutenir ce plan une énergie nouvelle sera apportée pour développer notre réseau de partenaires locaux : un meilleur accueil à Pompidou, plus de communication, la création d’une réelle activité Marketing seront en place dès le début de la prochaine saison.

« C’est donc avec un grand étonnement et une défiance certaine que nous avons accueilli il y a une dizaine de jours les emails et sms nous présentant un projet de reprise de l’Olympique de Valence »

C’est donc avec un grand étonnement et, nous ne le cachons pas, une défiance certaine que nous avons accueilli il y a une dizaine de jours les emails et sms nous présentant un projet de reprise de l’Olympique de Valence et il faut dire que les premiers propos reçus de la part de M. Ravanello et son ami M. Hakim Chettab, ne nous ont pas incité à tendre la main. Dès les premiers instants, le message était très clair : « poussez vous, on arrive avec notre soit disant argent… ». Quant à la communication récente des prétendus repreneurs par l’intermédiaire de M. Ravanello, très floue et imprécise, elle ne contribue pas à nous rassurer. Qui sont ils ? Quelles sont leurs expériences dans ce domaine ? Ou sont les investisseurs locaux ? Ou est l’équipe dirigeante ? Que fait-on de l’académie et des salariés du club? Autant de questions sans réponse.

M. Ravanello nous dit travailler sur le sujet depuis un an, comment alors expliquer les nombreux appels dans l’urgence ces derniers jours auprès d’anciens footballeurs valentinois pour leur proposer différents postes bien rémunérés ? Ou est le projet construit, ambitieux et structuré qui doit, d’après eux, nous conduire au monde professionnel ?

Nous regrettons vivement de devoir faire face à cette initiative qui parait pour le moins manquer de préparation et de sérieux et qui va, malheureusement une fois de plus, raviver les souvenirs des mauvaises expériences du football valentinois et porter atteinte à l’image de notre club, du football en général et de la ville de Valence.

Voilà notre analyse de la situation. Pour tout cela nous persistons à rejeter les propositions du tandem Ravanello/Chettab et mettrons toute notre énergie à combattre ce projet de reprise, si il venait à se confirmer.

« La porte est bien évidemment ouverte pour tous les acteurs économiques locaux qui souhaitent nous accompagner dans notre projet dans une relation gagnant/gagnant »

Mais nous ne sommes pas dupes pour autant, nous savons bien que notre stratégie de formation est nécessaire mais pas suffisante et que la progression sportive du club ne pourra se faire sans augmentation de notre budget et donc sans la progression des moyens obtenus aux travers de nos partenaires privés. La porte est bien évidemment ouverte pour tous les acteurs économiques locaux qui souhaitent nous accompagner dans notre projet dans une relation gagnant/gagnant au service de l’intérêt du club et dans le respect de nos valeurs (Ambition, Compétence, Respect, Humilité, Plaisir…) …. Malheureusement cela ne nous parait pas être l’objectif de M. Ravanello et de ses associés.

Nous remercions tous ceux qui, ces derniers jours, nous ont confirmé leur soutien, en premier lieu M. Nicolas Daragon, Maire de Valence mais également M. Jean Marc Abattu, Président de l’Office des Sports, le District Drôme Ardèche, La Ligue Auvergne Rhône Alpes, nos partenaires, un très grand nombre de membres et bénévoles du club et enfin les supporters du football valentinois qui bien sûr n’ont pas oublié les échecs du passé et le passage des marchands de rêve précédents qui nous avaient promis la Ligue 2 et finalement nous ont offert sur un plateau le Régional 3.

Nous attendons très sereinement les conférences de presse, Assemblée Générale et autres procédures qui sont annoncées et nous y ferons face courageusement pour défendre l’intérêt de notre club. »