N1 / J20

QRM – FC Villefranche-Beaujolais : les notes et appréciations des Caladois

09/02/2021 à 20:25

Le FC Villefranche-Beaujolais se déplaçait sur la pelouse de QRM ce soir pour le compte de la 20ème journée du championnat de France de National 1. Découvrez les notes et appréciations des Caladois par la rédaction Actufoot.

Secoué par la mise à pied de son coach Alain Pochat et éliminé sèchement (4-0) par Andrézieux en Coupe de France samedi, le FC Villefranche-Beaujolais a su se remobiliser pour montrer son meilleur visage ce soir sur la pelouse de QRM, dauphin de Bastia au classement avant cette 20ème journée. Dominateurs et séduisants dans la construction, les hommes de Yoann Vivier l’ont emporté logiquement grâce à l’incontournable Arnold Garita, auteur de son 5ème but cette saison (0-1). Le FCVB remonte provisoirement à la 8ème place du championnat et poursuit son opération reconquête en 2021.

Les notes des joueurs du FCVB

Jean-Christophe Bouet (6) : le portier caladois s’est illustré dès la 9ème minute en remportant son duel grâce à un beau réflexe devant Haddad. On ne lui en demandait pas plus ce soir.

Alexandre Lauray (6) : plus discret que ses deux compères dans l’axe, il a remporté la plupart de ses duels face à l’une des paires d’attaquants les plus redoutables du championnat.

Kévin Renaut (6) : préposé au marquage de Dadoune, le défenseur et capitaine caladois a rendu une copie très propre tant à la relance qu’à la récupération. Solide.

Nicolas Flégeau (7) : lui aussi a fait beaucoup de bien derrière. Sérieux, appliqué, et auteur du centre décisif pour Garita en prime : rien à redire !

Romain Fleurier (7) : de nouveau très en vue ce soir, le maître du couloir droit caladois s’est distingué par ses qualités techniques balle au pied, lui permettant de se rendre la tâche facile à la récupération comme à l’animation du jeu.

Maxime Blanc (7) : on l’a vu se positionner comme un véritable numéro 10 à plusieurs reprises ce soir. Laissant la maîtrise du ballon à son alter-ego Sergio, il est monté d,’un cran pour donner un coup de main à ses attaquants, ses déviations inspirées aux abords de la surface auraient pu faire mouche avec plus de réussite.

Rémi Sergio (7) : on le dit, on le répète, le FCVB possède une paire de milieu de terrain de très haut niveau avec Maxime Blanc et Rémi Sergio. Le milieu caladois est resté fidèle à lui-même ce soir : la tête haute, la technique soyeuse et le sens de l’accélération quand le jeu le demande. Un régal.

Timothée Taufflieb (7) : positionné dans l’entrejeu en lieu et place de Fred Injai, l’ancien joueur du PSG a fait preuve de générosité dans les efforts défensifs comme dans la projection vers l’avant. Son inspiration géniale à la 30ème minute aurait pu lui permettre d’inscrire l’un des buts de l’année. Remplacé par Frédéric Injai (82′).

Rémi Bonenfant (6) : titularisé dans le couloir gauche, le polyvalent défenseur n’a pas démérité. Malgré quelques imprécisions à la passe, ses nombreux allers-retours ont apporté le surnombre en attaque pour créer des décalages.

Désiré Segbé (7) : très en jambe dès les premiers instants, le Béninois a fait parler sa vitesse supersonique pour se créer de nombreuses situations. Comme ce face-à-face dès la 2ème minute où son tir fut arrêté miraculeusement par Lemaître du visage. Très remuant tout au long de la rencontre. Remplacé par Mohamed Guilavogui (74′).

Arnold Garita (7) : on le voyait en difficulté face au colosse Nadé, souvent devancé ou imprécis dans ses déviations, le meilleur buteur caladois se dirigeait vers une prestation en demi-teinte. Jusqu’à cette 69ème minute où, trouvé parfaitement par Fleurier, il réalise un superbe enchaînement poitrine-demi volée pour fusiller Lemaître aux six mètres. La marque des attaquants en confiance.

Yoann Olivier (coach) (6) : l’ombre d’Alain Pochat plane évidemment sur les choix tactiques de celui qui était son adjoint depuis le début de saison. En reconduisant un système à trois défenseurs centraux et deux pistons, il a fait confiance au dispositif mis en place depuis le début de saison. Et ses joueurs le lui ont bien rendu. Les rouages de cette équipe fonctionnent à merveille.

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟