InterviewFCVB

Quentin Lacour : « On a les qualités pour faire mal »

29/09/2017 à 11:30

Arrivé fin juin en provenance du CA Bastia (National), Quentin Lacour a pris ses marques au FCVB (N2) et s'est naturellement imposé dans la peau d'un titulaire, sous la houlette du nouveau coach, Alain Pochat. Le défenseur central, qui a notamment participé à la montée en Ligue 2 du FBBP01, a évoqué son intégration en Calade, sans oublier un mot avant le derby très important contre l'AS Saint-Priest, samedi (18h)

Après trois mois au FCVB, comment jugez-vous votre intégration ?

« Elle s’est vraiment très bien passée. Les contacts avant, pendant, et après ma signature étaient également très bons. J’avais la chance de connaître le capitaine, Maxime Jasse, de l’époque où nous étions à l’AJ Auxerre. Maxime Josse, mon coéquipier en défense centrale au CAB, et Yann Benedick, avec qui j’ai passé des moments en vacances. Concernant le groupe, il y a une très bonne ambiance ! »

Vous attendiez-vous à reformer cette « charnière corse » avec Maxime Josse, au FCVB ?

« On ne s’attendait pas forcément à se retrouver à Villefranche. Après, on a pas mal échangé pendant nos vacances, sur les contacts qu’on avait, ce qu’on comptait faire. C’est positif de se retrouver, on a déjà eu le temps de jouer ensemble, les automatismes sont déjà présents »

Par rapport aux groupes que vous avez connu dans votre jeune carrière (FBBP01, CA Bastia), quel est le niveau de celui du FCVB ?

« Il y a un sacré groupe ! Le recrutement vient d’ailleurs en majorité du niveau au-dessus. On a une belle équipe, costaud sur le papier. Il faut simplement que la mayonnaise prenne après toutes ces arrivées. Il est vrai que nos très bons débuts en amicaux ont suscité de l’attente, il y a peut-être eu un petit de pression au début du championnat. On est tous capable de faire mieux. On a les qualités pour faire mal, mais il faut que l’on soit à 200% »

Quelles sont vos ambitions pour cette première saison ?

« Collectivement, faire une bonne saison. Le club souhaite terminer dans la première partie de tableau. Individuellement, j’avais déjà du temps de jeu, il s’agit surtout de poursuivre ma progression ici »

Le coach, Alain Pochat, semble vous faire confiance depuis votre arrivée. Quelle relation avez-vous avec lui ?

Je le connaissais de nom, par rapport à son travail à Boulogne-sur-Mer. Aujourd’hui, nous avons une excellente relation, j’ai bien accroché. Un de mes amis footballeurs, Dominic Pandor, l’a côtoyé, et m’en avait dit beaucoup de bien. Aux entraînements, tu prends du plasir. On joue vâchement au ballon. La philosophie du coach est très intéressante »

Comme la plupart des nouvelles recrues du club, vous avez fait le choix de redescendre d’une division. On n’a pas l’impression qu’il s’agisse pour autant d’une régression. Vous confirmez ?

« J’ai rejoint un nouveau projet très prenant, porté par un coach avec une vraie philosophie de jeu. Vous savez, en terme d’infrastructures, ce que j’ai trouvé à Villefranche, je ne l’avais pas au CAB, et pourtant, le club évolue en National. Je suis très heureux d’être ici aujourd’hui ! »

Ce week-end, vous jouerez le deuxième derby de la saison après celui contre l’OL. Comment l’avez-vous préparé ?

« Du mieux possible. On a pu reposer certains joueurs lors du week-end de Coupe de France. La Coupe c’est bien, mais le championnat, c’est notre gagne-pain. On a vécu une défaite frustrante face au Puy, on n’a pas su répondre à une équipe qui avait bien joué. Il ne faut pas réfléchir et gagner le derby contre Saint-Priest ! »

Crédit photo : FCVB