Ligue 1

Rayan Cherki joue moins à l’OL, Rudi Garcia livre ses explications

20/11/2020 à 15:59

Disparu des radars depuis plusieurs rencontres, Rayan Cherki (17 ans) s'impatienterait de son temps de jeu à l'OL. Rudi Garcia a expliqué en conférence de presse à l'avant-veille du déplacement à Angers (dimanche, 17h) pourquoi le plus grand espoir du club reste assis en tribune depuis deux mois.

Ses six dernières petites minutes en Ligue 1 remontent à la réception de l’OM, le 4 octobre dernier. Depuis, Rayan Cherki est successivement resté sur le banc pour les déplacements à Strasbourg et à Lille, et face à Monaco puis Saint-Etienne dans le derby avant la trêve. Avec un bilan de trois victoires et un nul, l’OL est remonté, sans son joyau, à la 5e place du classement. « Rayan Cherki serait rentré contre l’ASSE si la configuration du match nous avait laissé à 0-1 pendant quelques minutes de plus. Mais finalement Tino n’a pas voulu qu’il rentre (sourire). Il doit voir ça avec Tino et avec personne d’autre. On le gère en le faisant travailler, en l’accompagnant et en lui expliquant bien surtout ce que l’on attend de lui sur le terrain. Quand il s’agit d’attaquer, de marquer des buts ou d’être décisif on peut compter sur lui, a indiqué Rudi Garcia ce vendredi en conférence de presse, dans des propos relayés par RMC.

« Il doit donner plus de garanties au coach »

Avec l’absence de Coupe d’Europe habituellement propice à la rotation et comme pour beaucoup de joueurs à Lyon, notamment au milieu de terrain où la concurrence fait rage, le natif de Pusignan est obligé de prendre son mal en patience. Ce qu’il arriverait difficilement à faire ces derniers temps selon les rumeurs. Mais pour espérer jouer davantage en L1, l’entraîneur rhodanien explique que Cherki « doit continuer à travailler son replacement, son placement et sa générosité défensive pour l’équipe. Il doit donner plus de garanties au coach de pouvoir le faire jouer dans toutes les situations de jeu que l’on mène ou pas, que ce soit un nul, que ce soit à l’extérieur ou que l’on soit à dix ou pas. Garcia a quand même fini par lui témoigner sa confiance pour la suite : Je n’oublie pas qu’il n’a que 17 ans et qu’il a encore des choses à améliorer. Le plaisir avec Rayan c’est qu’il a tout le temps envie, il est tout le temps demandeur. Je n’ai aucun doute sur le fait qu’il va vite revenir et nous aider à gagner des matchs. » Dès dimanche à Angers ?