InterviewR1 Futsal

[RETRO] Anthony Gandi (Président du GOAL Futsal Club) : « Nous avons construit l’un des plus grands clubs de futsal en France »

03/01/2021 à 14:00

Le président et créateur du Futsal Saône Monts d’Or, Anthony Gandi, a amorcé avec ses dirigeants un nouveau virage ambitieux pour son club et la discipline en s’associant au projet GOAL FC pour créer le GOAL Futsal Club. Une bonne occasion pour Actufoot de l’interroger sur la nature et les ambitions de son nouveau né, à l’aube d’une nouvelle saison pleine de promesses.

Expliquez-nous pourquoi avoir rejoint le projet GOAL FC ?

Depuis la création du FSMD (Futsal Saône Mont d’Or) il y a 15 ans, nous avons planifié avec les dirigeants des étapes de développement tous les 3 à 5 ans et fait évoluer notre projet associatif. C’est une vraie aventure humaine, parsemée d’obstacles, de rencontres, de défis et de supers moments. Notre club s’est fortement développé et nous avons réussi notre mission principale, à savoir faire connaître et rendre attractive cette discipline spécifique sur notre territoire. Nous avons construit l’un des plus grands clubs de futsal en France avec plus de 400 membres.

« C’est un projet, à mes yeux novateur, un challenge difficile, ambitieux et nous avons 5 ans pour y parvenir. »

Pour continuer à avancer, il était important à nos yeux de s’ouvrir à de nouvelles frontières géographiques, et continuer à développer le modèle sur d’autres communes à proximité. C’est notamment ce que nous proposait le projet GOAL FC à savoir prendre la main sur la discipline futsal, la développer sur un territoire plus large allant de Anse à Tassin ! L’idée c’est aussi d’avoir un discours futsal spécifique à l’intérieur d’un club de football très important et de mettre en place, à terme, des catégories performances qui auront une double pratique en jeunes, voire en séniors. A terme, on va pouvoir aussi mutualiser des moyens importants et cela sera bénéfique à tous. C’est un projet, à mes yeux novateur, un challenge difficile, ambitieux et nous avons 5 ans pour y parvenir.

« Nous pourrions l’année prochaine atteindre les 600 licenciés. »

En fédérant MDA FUTSAL et FSMD c’est un mastodonte du futsal qui s’est créé ?

Oui à l’échelle du futsal, notre club est atypique, nous pourrions l’année prochaine atteindre les 600 licenciés… Mais je pense qu’on va dans le bon sens en mutualisant nos forces et nos infrastructures. Dans un premier temps avec Yoan Pichot (le président de MDA FUTSAL) et les équipes techniques nous allons justement mettre le focus sur le site de Anse, site historique de MDA Futsal. Nous souhaitons continuer à développer le futsal sur cette zone et construire une belle école spécifique. Pour cette saison 2020-2021, nous avons construit ensemble une nouvelle équipe pédagogique pour accueillir dès la rentrée des enfants dès 5 ans et jusqu’à U13.

Ensuite, nous nous pencherons sur les sites de Champagne au Mont d’Or et Tassin où les potentiels de développement sont très importants. Le GOAL Futsal Club va permettre de faire découvrir notre discipline spécifique sur de nouvelles zones géographiques, à de nouveaux enfants, avec un programme pédagogique de qualité puisque les 2 clubs détenaient le LABEL ELITE FFF Futsal, la plus haute distinction fédérale de la discipline. Nous allons aussi développer la pratique futsal sur la catégorie séniors féminines.

« Le rapprochement nous permet de présenter une équipe GOAL Futsal Club sur l’ensemble des niveaux départementaux et régionaux. »

Comment va se passer le rapprochement sur les équipes séniors futsal ?

Le rapprochement nous permet de présenter une équipe GOAL Futsal Club sur l’ensemble des niveaux départementaux (D1, D2, D3) et régionaux (R1 et R2). Le rapprochement nous permet d’optimiser également les créneaux de pratique pour les séniors, ainsi notre équipe fanion pourra s’entraîner 4 fois par semaine. Pour l’instant, sur les séniors il n’y a pas de gros bouleversements mais c’est un nouveau cycle qui démarre avec la volonté aussi de laisser plus de places aux jeunes dans nos équipes séniors. Nous avons un groupe U18 performant qui va petit à petit intégrer les groupes séniors.

« Partir sur un nouveau cycle avec un groupe plus jeune. »

Va-t-il y avoir des passerelles avec les séniors football à 11 du GOAL FC ?

Déjà le groupe N2 ne peut pas faire la double-pratique, cela n’a aucun sens pour ce type d’équipe. Pour la R1 cela fait sens car une double-pratique permettrait à des joueurs notamment des jeunes prometteurs de bénéficier de plus de séances et d’approcher un rythme d’entrainement digne du niveau national et donc progresser. Maintenant, nous allons travailler sereinement les passerelles en internes, car opérationnellement parlant ce n’est pas simple et cela nécessite une adaptation précise. En tout cas le rapprochement avec le GOAL FC nous permet d’envisager des projets sportifs et de performances d’envergures à la fois sur les jeunes et les séniors et de les travailler sereinement.

Votre recrutement laisse présager beaucoup d’ambitions pour la saison 2020-2021 ?

Cette saison, l’équipe fanion de Futsal Saône Mont D’or réalisait un très beau championnat R1, certainement le meilleur jamais réalisé et pouvait espérer jouer les barrages (ndlr : 2ème à 2pts d’ALF à 7 journées de la fin et après avoir battu le leader 7-3). Malheureusement, le COVID19 a tout arrêté et aucune équipe en Auvergne-Rhône-Alpes n’a accédé à la Ligue 2 …

« L’équipe est chaque année plus forte mais d’autres clubs progressent aussi fortement. »

On doit continuer à travers le projet GOAL FC à rester ambitieux et à l’être encore davantage. L’équipe est chaque année plus forte mais d’autres clubs progressent aussi fortement. On doit continuer à travailler et à se structurer pour rester au plus haut, c’est la loi du sport et c’est ce qui nous stimule. Au niveau du recrutement, nous avons perdu quelques éléments importants et Nicolas Karilaos, l’entraîneur voulait profiter de ce nouveau projet pour partir sur un nouveau cycle avec un groupe plus jeune.

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟