Conf' de presseCoupe de France

Rudi Garcia avant Red Star – OL : « Le mental n’est pas bon depuis la semaine dernière »

07/04/2021 à 17:25

Accompagné du gardien allemand Julian Pollersbeck, l'entraîneur lyonnais a fait le point sur son groupe et les enjeux de cette fin de saison à la veille d'affronter le Red Star en huitième de finales de Coupe de France (19h).

Les principales déclarations de Rudi Garcia en conférence de presse (source : OL)

Un groupe amputé de quatre titulaires

« Anthony Lopes, Léo Dubois, Houssem Aouar, Tino Kadewere et Islam Slimani ne seront pas disponibles demain. Ce qui compte sur ce match est notre mental. Le Red Star a sorti une Ligue 1 au tour précédent. On a tout intérêt a les respecter. »

« On joue jeudi et dimanche cette semaine. Il faut de la fraîcheur mentale. Les internationaux ont pu récupérer un jour de plus. On comptera sur tout le monde. Je me concentre sur les joueurs qui peuvent nous faire gagner demain et dimanche. »

J’alignerai les onze meilleurs joueurs que j’aurai demainRudi Garcia

« J’alignerai les onze meilleurs joueurs que j’aurai demain. On peut trouver d’autres solutions par rapport à l’absence de Tino Kadewere. Le Red Star est une équipe solide, athlétique. Nous devrons être présents dans les duels. »

Le nul à Lens et le match de demain face au Red Star

« Le mental n’est pas bon depuis la semaine dernière et le match face à Lens. On doit se remobiliser. Il sera important de contrecarrer les forces de l’équipe adverse. Il faudra être présent dans tous les domaines. On devra être à 100%.

« Il y a également de l’expérience. Nous n’avons pas été bons dans la surface adverse face à Lens. On a fait notre autocritique. Pour l’instant, on est 4e en Ligue 1. Il y a un match de Coupe de France à jouer avant dimanche. »

Il faut toujours rabâcher. Tout est encore possibleRudi Garcia

« Il faut retrouver de l’efficacité devant le but. On doit arrêter de faire flamber les gardiens adverses. Le terrain demain sera synthétique. On a pris des repères sur ce type de pelouse dans la semaine. »

« Nous devrons être combatifs, déterminés. Il faut toujours rabâcher. Tout est encore possible. On est dans les deux compétitions. Il faut mettre les ingrédients nécessaires. J’attends de l’action de la part de mes joueurs. »

Les déclarations de Julian Pollersbeck en conférence de presse

« Je vois des différences entre le championnat allemand et le championnat français. En France, il est meilleur techniquement et physiquement. Je suis habitué à ne pas jouer pendant longtemps entre les matchs. Les entraînements sont efficaces. »

« Je m’entends bien avec Anthony Lopes. On ne parle pas le même langage. Mais on trouve un moyen de se comprendre. Je travaille mon français chaque semaine. Antho est plus rapide et plus petit que moi. C’est un autre type de gardien. »

« On apprend chacun de l’autre. Je me suis adapté à ce qu’on me montrait. Antho est plus âgé que moi, il a joué plus de matchs. En Allemagne, on déploie des styles de jeu différents aussi au niveau des gardiens. »

Marcelo m’appelle « L’homme de glace »Julian Pollersbeck

« Marcelo m’appelle « L’homme de glace ». Il faut que je mélange cette mentalité allemande avec le style français. La Coupe est différente du championnat. On continue de travailler pour bien finir en Ligue 1. »

« On va tout faire pour remporter cette Coupe de France. Pour nos adversaires, ce sera le match de l’année. Chacun peut gagner en Coupe. J’ai joué ce genre de match en Allemagne. Il faut avoir une attitude respectueuse tout en jouant à 100%. »

« On s’est entraîné sur pelouse synthétique cette semaine pour nous habituer au terrain qui nous attend là-bas. On devra se donner à fond pour remporter ce match. La Coupe de France reste la compétition la plus courte pour avoir un trophée. »

« Je me sens bien ici. Quand je suis arrivé, on m’a dit que je serais second gardien. C’était convenu, cela me va. Je suis heureux de pouvoir jouer en Coupe de France. J’espère qu’on atteindra la finale. »