Réaction

S. Granturco (ASSP) : « Nous réagissons ainsi parce que le monde entier est touché »

26/03/2020 à 14:20

L'entraîneur des U18 R1 de l'AS Saint-Priest a accepté de nous donner son ressenti sur la médiatisation toujours omniprésente du football en cette période de crise sanitaire.

Stéphane, alors que les avis divergent sur la question de la suite à donner aux championnats, que la LFP réfléchit déjà à un plan d’action, trouvez-vous normal que l’on parle autant de l’avenir du foot ?

Bien évidemment, il est toujours choquant de parler football lorsqu’une épidémie touche le monde entier et qu’il n y a pas assez de matériels médicaux et de lits pour soigner les malades dignement… Le football devrait se faire tout petit mais aujourd’hui les grands clubs sont devenus des entreprises avec pour certaines entre 500 et 1000 salariés. Il y a des enjeux économiques importants (Droits TV, billetterie, sponsoring, transferts…) et il y aura forcément une répercussion et des pertes si les championnats ne reprenaient pas. Sans être démago, nous réagissons ainsi car le monde entier est touché et que nous sommes confinés. Mais lorsque des milliers d’enfants africains décèdent car ils n’ont pas accès à l’eau potable en 2020, personne ne s’offusque ou est choqué. C’est un grand débat ça… Alors restons mesurés et ne soyons pas trop choqués non plus.

Comment ça pourrait se décanter pour le football amateur selon vous ?

Pour le football amateur ligue et district, il va falloir attendre une vingtaine de jours pour savoir si on aura une petite chance de reprendre. Mais cela risque d’être compliqué. Et si il y a le moindre doute, ce serait plus sage de ne pas jouer, car là, oui ce n’est que du football. Saison blanche ? Saison validée aux classements actuels ? Il y aura des heureux et des déçus mais quoi qu’il en soit, il faudra relativiser.

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟