NationalJ18

SO Cholet – FC Villefranche-Beaujolais : les notes des Caladois

15/01/2021 à 20:11

Le FC Villefranche-Beaujolais se déplaçait sur la pelouse du SO Cholet ce soir pour le compte de la 18ème journée du championnat de France de N1. Découvrez les notes des onze joueurs caladois selon la rédaction Actufoot.

Le jeu était au rendez-vous ce soir du côté du Stade Omnisports de Cholet. Au terme d’une rencontre plaisante, les Caladois confirment leur forme du moment en s’imposant sur la pelouse du 7ème de N1 (2-1) grâce à des buts de Segbé et Fleurier. Une quatrième victoire de rang qui leur permet de sortir de la zone rouge en remontant de la 15ème à la 12ème place.

Les notes des Caladois

Jean-Christophe Bouet (5) : le portier caladois n’a pas eu grand chose à faire ce soir. Impuissant sur le but de Baldé, il s’est contenté de motiver ses troupes et a été présent quand il le fallait.

Alexandre Lauray (7) : le défenseur central caladois repositionné à droite s’est bien adapté au schéma à quatre défenseurs en se projetant efficacement vers l’avant. En témoigne son centre milimétré pour Segbé sur l’ouverture du score caladoise.

Kevin Renaut (c.) (6) : moins sollicité que face au Stade Briochin, le capitaine des Tigres confirme sur sa lancée de la semaine dernière en livrant une prestation appliquée, notamment dans les duels aériens.

Nicolas Flegeau (6) : prestation sereine du défenseur central. Très peu mis en difficulté, il a fait le job ce soir.

Adrien Pagerie (7) : le jeu penchait à droite ce soir. Pour autant, le latéral gauche caladois a su créer le surnombre sur les phases offensives et s’est replacé efficacement lors des récupérations adverses. Essentiel pour l’équilibre de l’équipe.

Rémi Sergio (8) : Gros match du Marseillais ce soir. Généreux dans l’abattage physique, il a régalé tout le monde avec son acolyte Maxime Blanc. Si ces deux-là se mettent au diapason durant toute la seconde partie de saison, le FC Villefranche-Beaujolais sera très difficile à prendre.

Frédéric Injai (7) : le milieu au physique de basketteur (1m96) a fait le ménage dans l’entrejeu. Du déchet technique, certes, mais beaucoup de générosité et des capacités projections vers l’avant intéressantes, avec une belle frappe repoussée par le portier adverse en seconde mi-temps. Remplacé par Axel Dauchy (75′).

Maxime Blanc (8) : le métronome du jeu caladois a de nouveau fait l’étalage de sa technique ce soir. Le meneur de jeu prend du plaisir sur le terrain et met très souvent son équipe dans le bon sens en alternant jeu court, jeu long et remises astucieuses.

Timothée Taufflieb (8) : aligné d’entrée cette fois-ci, l’ancien parisien a fait forte impression. Positionné comme ailier droit, il a combiné intelligemment avec Lauray sur l’ouverture du score caladoise. Remplacé par Adrien Dabasse (66′), grand artisan du succès caladois ce soir.

Arnold Garita (6) : la série s’est arrêtée pour celui qui restait sur trois buts en trois matchs. Toujours dangereux grâce à sa présence physique, il a focalisé l’attention sur lui et a permis à ses compères en attaque de se procurer des situations dangereuses. Remplacé par Romain Fleurier (45′), qui a réalisé une excellente entrée en jeu, récompensée par le but du 2-1 (73′).

Désiré Segbé Azankpo (7) : l’international beninois a ouvert son compteur en championnat sous ses nouvelles couleurs en passant intelligemment devant son marquage pour marquer de la tête de près, et c’est mérité au vu de sa prestation. Replacé en pointe en seconde mi-temps, il s’est montré un peu moins efficace devant le but mais est resté insaisissable.

Alain Pochat (entr.) (9) : le coach caladois a eu tout juste ce soir. D’abord en surprenant son monde avec une réorganisation tactique au coup d’envoi (4-3-3), puis en repassant à une défense à trois en seconde mi-temps. Faire sortir Garita, l’homme fort du moment, à la mi-temps au profit de Fleurier était un choix fort mais payant. Chapeau.

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟