InsoliteCoupe de France

Teddy Kayombo (FCLSD) : « J’essaye de prendre un maximum de recul »

17/01/2020 à 18:15

Le défenseur central du FC Limonest Saint-Didier répond aux questions d'Actufoot avant le 16e de finale de Coupe de France de son équipe du côté de Prix-les-Mézières (N3) samedi à 13h (en direct sur Eurosport TV).

Teddy, vous êtes de nature calme où plutôt à vous mettre un peu la pression avant un événement aussi important ?

Je suis plutôt quelqu’un de calme, j’essaye de faire la part des choses. Avant un match, je fais le nécessaire pour me détendre au maximum afin d’être frais. Étant une personne très croyante, je prie avant de jouer et j’ai souvent ma famille au téléphone. Cela me permet d’emmagasiner de bonnes ondes et de rester calme.

On sait qu’il y a eu un petit peu de déception chez certains au moment du tirage. C’est presque à croire que les clubs pros veulent vous esquiver !

C’est sûr qu’il y avait de la déception car tout le monde veut jouer une Ligue 1. Après, avec du recul, on se dit qu’on joue une National 3, un match a notre portée si on met les ingrédients qu’il faut. Ce tirage nous donne plus de possibilités de passer, c’est tout aussi stimulant et motivant.

Vous faites partie des adeptes qui préfèrent tirer la grosse équipe de Ligue 1 rapidement ?

A la base, je suis plus partisan de jouer l’équipe de Ligue 1, mais avec du recul, je me dit que jouer une équipe de même niveau c’est tout aussi bien !

Parlons terrain. Vos qualifications contre Villefranche et face au Puy ont été éprouvantes à obtenir (une prolongation et une séance de tirs au but). Comment avez-vous vécu ces deux matches ?

On a gagné en maturité et on a vraiment créé un groupe solide et déterminé dans tout ce qu’il entreprend. Au début de saison, on ne savait pas si on était capable de répondre comme ça sur le plan mental. Techniquement, on savait que ça allait le faire mais c’est mentalement qu’on a passé un cap. Les faits de jeu ont fait qu’on a dû encore plus se battre les uns pour les autres pour aller chercher ces qualifications.

Vous retrouvez finalement en 16e une équipe de même niveau, Prix-les-Mézières. Vous devez vous dire que ce serait trop bête de s’arrêter là…

Le parcours est déjà incroyable et le tirage a donné ce match qui s’annonce équilibré. On sait qu’on va être attendu contre une équipe poussée par ses supporters. Il faudra rester dans la continuité de ce qu’on fait, rester solidaire et discipliné. Si mentalement ça ne suit pas et que chacun tire de son côté, ça va être difficile. On a vu aux images que notre adversaire est bien discipliné et possède un bon plan de jeu. A nous d’être solides, mais on s’attend à un match difficile, encore plus que les deux précédents.

Ce sera sans plusieurs éléments importants de l’épopée Coupe de France…

On perd trois éléments importants de l’équipe (le capitaine Ogier sur blessure, Prault et Dutreive sont suspendus) mais on a un groupe vraiment étoffé. Il y a un gros vivier que ce soit en N3 ou la R1 qui est de très bon niveau. On sait que tous les joueurs susceptibles d’être sur le terrain vont faire le travail, mais c’est dommage que les copains ne puissent pas être là. On fera tout pour aller chercher la qualif’ pour eux.

Tout cet engouement autour de vous, de l’équipe, c’est agréable et facile à gérer ?

Ce sont des moments différents de d’habitude. C’est bien de profiter de ça, le club le mérite, la ville, le groupe. De mon côté, j’essaye de prendre un maximum de recul, je prends ce qu’il y a prendre. Je suis quelqu’un de tranquille, qui ne se prend pas la tête, de simple. Après, c’est toujours sympa de prendre recevoir des mots gentils, des encouragements !

Initialement, ce week-end aurait dû occasionner vos retrouvailles avec le FC Bourgoin-Jallieu en championnat ! 

En effet, et c’était un week-end coché dans mon calendrier (sourire). La Coupe de France prime évidemment et ce sera quand même un plaisir de retrouver mes anciens coéquipiers au cours de la raison. Je pense que le match aller sera remis d’ici pas trop longtemps !

[L’interview décalée] – Pour évacuer la pression !

Teddy, celui qui est assuré d’être dans le groupe chaque semaine, et pourquoi ?

Quentin Canales. Pourquoi ? Parce que c’est un peu le chouchou du coach (rires).

Celui qui a le plus de chances d’arriver en retard à un point de rendez-vous ?

Evan Rouvière. Sa montre… elle est un peu en retard on va dire !

Celui qui attend avec impatience les clichés du photographe du club après les matches ?

Aziz Bouzit. Il aime bien se regarder, mettre du gel (rires).

Celui qui rêve le plus de briller individuellement en Coupe de France, de faire le geste décisif ?

C’est un peu tout le monde je pense. C’est le rêve de tout footballeur de marquer un but décisif !

Celui qui a le plus de chances de glisser sur du champagne dans le vestiaire après une qualification ?

Victor Dutreive. Parce qu’il est un peu en tête en l’air. C’est un petit clown !

TG.

Crédit photo : Julien Bournat - FCLSD