Youth League8es

Youth League : les notes des Lyonnais après la qualification contre l’Ajax !

12/03/2019 à 19:15

Découvrez les notes et appréciations des joueurs lyonnais par la rédaction après la qualification en Youth League contre l'Ajax (2-2, 6-5 aux tab).

Système de jeu : 4-2-3-1

Gardien

Malcom Barcola : 7. Victime des largesses de la défense sur l’ouverture du score, il encaisse un second but entre les jambes, dans les arrêts de jeu, devancé par l’attaquant de l’Ajax. Tantôt rassurant, tantôt fébrile dans ses sorties, Barcola ne fait clairement pas un grand match aujourd’hui. Pas décisif dans le jeu, il a le mérite d’être déterminant lors de la séance des tirs au but en repoussant la frappe qui aurait pu donner la qualification à l’Ajax. Un arrêt qui ré-hausse considérablement la note générale.

Défenseurs

Yaya Soumare : 5.5. Son laxisme sur le premier but est criant. Pris dans le dos puis trop loin du centreur, il n’est pas exempt de tout reproche sur l’ouverture du score. On ajoutera qu’il n’est pas du tout aidé par l’absence de marquage de ses partenaires à la réception du centre conclut par Brobbey, trop seul. Le latéral a eu le mérite de ne pas lâcher avec un débordement décisif sur l’égalisation de Pintor. Correct sur la suite du match.

Pierre Kalulu  : 5. Quelques montées intéressantes, mais aussi quelques largesses dans l’axe de la défense. Les deux axiaux ont laissé quelques brèches mal exploitées par les joueurs de l’Ajax. Un match mitigé pour le défenseur central qui conclura sa prestation par un tir au but manqué… Dommage.

Melvin Bard : 6. Chaque match est un combat pour Melvin Bard, qui n’a encore pas ménagé ses efforts aujourd’hui. De bonnes couvertures et retours dont celui de la 28e. Quelques relances parfois compliquées également. Il ne tremble pas et ouvre parfaitement son pied lors de la séance des tirs au but. Globalement costaud.

Theo Ndicka : 6 Enormément d’activité pour Théo Ndicka, mais on notera un manque de justesse technique et de lucidité parfois frustrant. Sa percussion à la 31e minute aurait pu amener un pénalty suite à une main d’un défenseur. Auteur d’un vrai bon match, il transforme joliment son tir au but pour finir. Encourageant !

Milieux

Titouan Thomas : 6. Un bon match au milieu de terrain. Sobre, efficace, et présent à la récupération, Titouan Thomas a été plus en vue qu’au tour précédent malgré une meilleure adversité. Son tir au but pleine en lucarne respirait la sérénité. Prometteur !

Maxence Caqueret (cap) : 6.5 On a l’impression de voir un adulte avec des gamins. Il est plus mature que les autres et ça se voit ! Son influence dans le jeu est intacte, aussi bien dans la construction que dans la bataille du milieu de terrain. Il a ouvert le bal des tirs au but en prenant ses responsabilités de capitaine pour lancer son équipe sur la bonne voie. Allez Maxence, les pros, ce n’est plus très loin.

Attaquants

Rayan Cherki : 6.Des actions dont lui seul a le secret, des prises de balles et coups de rein ravageurs. Pour le reste, oui, Rayan Cherki a du déchet mais c’est parce qu’il ne cesse jamais de créer. Sa tête à bout portant aurait fait mouche sans un arrêt important du portier de l’Ajax à la 19e, finalement poussée au fond par Pintor. Le jeune prodige a créé de nombreux décalages, tenté beaucoup de frappes dont une, enroulée au coin de la surface, avait laissé immobile le portier néerlandais. Des occasions qu’ils se créaient souvent en solo. Fort. Remplacé par son acolyte Da Silva à la 75e suite à des crampes qui veulent tout dire et rappellent que le phénomène n’a que 15 ans.

Hamza Rafia : 6. Une première mi-temps moyenne, un geste de classe pour Cherki à la 21e sur une déviation en talonnade. Et un coup de génie à la 55e dont on ne se lassera pas. Son lob somptueux du milieu de terrain à la 55e pour donner l’avantage à l’OL (2-1) est un modèle de technique et de vista. Le numéro 10 sera remplacé sur blessure à la 68e par Thibault Ehling. On espère le revoir au tour suivant.

Lenny Pintor : 6. Bon match de Lenny Pintor ! Buteur égalisateur en renard des surfaces à la 19e, l’attaquant venu de Brest aurait pu doubler voire tripler son ratio but. Son cinquième but de la compétition restera plus important que son tir au bout frappé au dessus, ou à côté selon l’appréciation. Le seul point noir du jour.

Reo Griffiths : 4,5. Un bon décalage pour Pintor à la 50e, mais peu d’occasions à se mettre sous la dent pour l’attaquant anglais, aligné seul en pointe aujourd’hui. Une tête captée facilement par le portier de l’Ajax à la 54e. Son remplaçant, Oualembo, n’a eu que quinze minutes pour se montrer mais a peut-être gagné des points dans un duel à distance. Une grosse occasion, une expulsion provoquée en fin de match et un tir au but inscrit. Du beau Oualembo.

Non entrés en jeu : Bonnevie (G), Duku Mbenga, Coly, Pontet

Crédit photo : OL