InterviewPro

Zakari Souleymane (FC Lorient) : « Le club est plutôt satisfait de ma progression »

23/06/2020 à 19:03

Recruté pour un an sous contrat professionnel par le FC Lorient à l'été 2019, Zakari Souleymane (25 ans) a convaincu ses dirigeants d'étendre son bail d'une saison supplémentaire. Cadre de la réserve morbihannaise, le défenseur central passé par Evian Thonon Gaillard et Saint-Priest espère pouvoir titiller davantage le groupe de Christophe Pélissier lors du prochain exercice. (Crédit photo : Bruno Perrel - Le Télégramme).

Zakari, quel bilan tirez-vous de votre première saison au FC Lorient ?

J’ai mis un petit peu de temps à m’adapter parce que je découvrais un nouvel environnement. Je n’étais jamais allé en Bretagne et j’ai senti le changement par rapport à Saint-Priest. Une fois bien installé, j’ai trouvé mes repères et on a plutôt fait une bonne saison d’un point de vue collectif. On était très bien sur la première phase et ça allait un petit peu moins avant l’arrêt du championnat.

Vous avez pu bénéficier d’un temps de jeu important avec la réserve N2 dirigée par Régis Le Bris. Forcément une satisfaction ?

J’ai été un titulaire régulier en effet. J’ai dû rater deux matches parce que je partais avec ma sélection. Le club a été content de mes performances et c’est pour ça qu’il m’a proposé de prolonger l’aventure d’une saison supplémentaire.

Quel discours vous tiennent les dirigeants par rapport à votre évolution ?

Ils sont d’accord avec moi sur le fait que j’ai eu des débuts difficiles mais ils ont gardé confiance en moi. Je suis quelqu’un de sérieux et travailleur donc j’ai pu progresser à l’aide du coach et de son staff.

Christophe Pélissier vous a-t-il intégré à des séances dans le groupe pro ?

Je suis souvent monté avec les pros lors de la deuxième partie de saison. Je pense que le staff professionnel, qui m’a d’ailleurs mis très à l’aise tout comme les joueurs, a voulu me voir un petit peu à l’oeuvre.

Vous n’avez pas encore décroché de convocation avec l’équipe première. Mais la prolongation de votre contrat doit vous donner l’espoir d’y parvenir ?

Le club est plutôt satisfait de ma progression donc ils attendent de voir. Si je peux réussir à grappiller du temps de jeu en Ligue 1, c’est avec plaisir (sourire).

Le retour du club dans l’élite ne rend-il pas les choses encore plus difficiles concernant ce challenge  ?

Bien sûr cela va être difficile. D’autant plus que je suis devenu un cadre de la réserve au sein de laquelle j’encadre les jeunes. Mais j’y crois !

Aviez-vous des sollicitations extérieures avant de renouveler votre contrat ?

J’en ai eu quelques-unes mais j’ai préféré rester à Lorient. C’est un bon club en France où je me sens bien et qui me permet de progresser. Je ne voyais pas de raison de partir.

En regardant de près votre parcours, on se dit que vous revenez de loin. Vous jouiez en Régional 2 avec la réserve de l’AS Saint-Priest en 2018…

Exactement. Et je suis fier de mon parcours quand je regarde derrière moi. Je ne me rendais pas trop compte je gravissais les échelons mais j’ai su saisir ma chance à Saint-Priest. Sur l’un des derniers matches de la saison 2017-2018, tous les défenseurs de l’équipe première étaient blessés. J’avais fait une bonne semaine d’entraînement et Lionel Bah, qui n’était pas encore le coach mais qui supervisait les joueurs de l’année suivante m’ aidé à intégrer l’équipe. J’avais réalisé une bonne performance contre Le Puy qui m’a ouvert les portes du groupe N2 lors de la préparation estivale suivante. Tout s’est fait naturellement. Maintenant, si on peut aller plus haut, on ira !

Dans la continuité, vos performances dans le Morbihan vous ont aussi permis d’être appelé avec la sélection A du Niger !

Le staff de l’équipe nationale a noté que ça se passait bien pour moi à Lorient et m’a appelé pour des matches amicaux. J’avais perdu ce chemin lorsque j’avais quitté Evian. C’est donc une grande fierté de pouvoir répondre positivement à l’appel de la nation ((Moussa Maazou, ex-attaquant de Monaco est la « star » locale du Niger). J’ai retrouvé avec bonheur les joueurs que je côtoyais en sélection U20. La base est restée sensiblement la même.

Quelle est la suite pour Zakari Souleymane ? Que peut-on vous souhaiter ?

Je vais reprendre avec le groupe réserve le 9 juillet et on peut me souhaiter de faire une bonne saison, sans blessure. Et la santé parce que c’est la chose la plus importante en ce moment.

Et accessoirement de jouer en Ligue 1 !

Bien sûr (il sourit). C’est dans un coin de ma tête mais il me faut encore travailler !

 

Propos recueillis par Thomas Gucciardi.