Journée de la femme

Les 10 femmes qui font le football français !

08/03/2019 à 16:34

Coupe du monde 2019, Fédération de football, dirigeantes, joueuses, arbitres, présentatrices... tant de mots qui évoquent le monde du ballon rond féminin français. Pour cette journée internationale de la femme, Actufoot a choisi dix des personnalités qui contribuent à influencer le développement du football français.

Nathalie Boy De la Tour : Le pilote

Crédit photo : AFP

Dans le monde si dur qu’est le football aujourd’hui, Nathalie Boy de la Tour a réussi à faire son chemin. Élue pour quatre ans à la tête de la LFP fin 2016, c’est surtout la première femme présente au conseil d’administration de la Ligue. Et pourtant, quelques années auparavant, elle semblait encore loin des affaires. «Quand j’ai lancé Galaxy Foot, je ne savais même pas combien il y avait de joueurs dans une équipe» disait-elle en décembre 2018 dans So Foot. On découvre alors une personnalité discrète et travailleuse, une femme qui a conscience de la tâche qu’elle a à accomplir. Elle, qui en quatre ans à la tête de la Ligue, envisage le pouvoir comme «une main de fer dans un gant de velours»…

Laure Boulleau : L’atout charme

Crédit photo: Twitter l’Equipe

Un fort capital sympathie, un sourire ravageur, une ancienne joueuse internationale 2.0 sont une partie du succès de Laure Boulleau. « Hyper-active » sur Twitter, Instagram, le partage de ses publications avec environ 400.000 abonnés, en fait une des personnalités du sport féminin les plus en vue. Ayant évolué au PSG durant toute sa carrière professionnelle, elle reste active au sein du club de la capitale mais évolue en tant que chroniqueuse dans l’équipe d’Hervé Mathoux aujourd’hui sur les antennes de Canal. Alors, mercato réussi pour le CFC ?

Marinette Pichon : L’Historique

Crédit photo : Reuters

La goleador de l’Équipe de France féminine… tout simplement ! Elle aura pu évoluer sur deux continents en club, puisqu’elle a également connu les États-Unis, mais c’est bien en Équipe de France qu’elle a inscrit 81 buts en 112 matchs ! Un record qui date de la fin de sa carrière professionnelle en 2007, qu’elle aurait sûrement aimé tenir encore longtemps : « Tu vas finir par le faire tomber quand même ! » avait déclaré Marinette Pichon à Eugénie le Sommer dans les locaux de l’Équipe, relaté dans un article du quotidien paru aujourd’hui. C’est cet esprit qui règne au sein du foot féminin et qui contribue à une adhésion et un engouement croissant.

Virginie Rosetti : La reine de la com

Crédit photo : Radio France

Si Nice fut lauréat du prix Orange France Football 2016, Virginie Rosetti n’y est pas pour rien. Premier club de l’histoire à recevoir la distinction, Jean-Pierre Rivière déclarait être «très heureux pour le service communication qui travaille avec un tel enthousiasme et a tant progressé depuis quatre, cinq ans.» dans FF, le 20 décembre. Il rendait sans doute compte du travail de la directrice de la communication de l’OGC Nice depuis 2004 qui contribue à une innovation en matière des techniques de communication au sein du club azuréen : une personnalité du club à la croisée entre sport et média…

Florence Hardouin : La big boss

Crédit photo : UEFA

Chevalier de la légion d’honneur en 2018, il n’est pas anodin qu’elle soit classée troisième femme la plus puissante du sport international, selon le top 100 réalisé par le magazine économique américain Forbes. La directrice générale de la Fédération Française de Football, Florence Hardouin fait partie du comité exécutif de l’UEFA, élue par le congrès à Budapest jusqu’en 2019. Étant arrivée au sommet de son sport, l’escrime, il semblerait que cette nomination soit une consécration pour la dirigeante française. Derrière tout grand dirigeant se cache une femme et la fédération semble l’avoir trouvée.

Olga Dementieva : La dame de fer

 

Crédit photo : DR

Elle est le symbole de cette « révolution du velours » annoncée au sein de l’AS Monaco… l’histoire semble se vérifier, puisque Olga Dementieva devrait devenir la nouvelle directrice sportive adjointe au club. Elle laisse donc le poste de directrice administrative en charge des protocoles chez Rigmora, holding de Dmitri Rybolovlev, afin de devenir directrice sportive adjointe au club, sous les ordres de Michael Emenalo, directeur sportif qui n’est plus en odeur de sainteté sur le Rocher… Peu présente médiatiquement et certes très discrète, elle deviendrait néanmoins la première femme à accéder à ce poste. Vers un règne au féminin à l’ASM ?

Stéphanie Frappart : L’arbitre

Crédit photo : FFF

C’est un poste où il est parfois difficile de se faire une place et où il faut savoir faire preuve de caractère et de détermination malgré sa timidité. Certains l’ont côtoyé et parlent de sa détermination, quand d’autres en font la meilleure arbitre de Ligue 2 de par sa personnalité. A 34 ans aujourd’hui, c’est la première femme a avoir arbitré un match professionnel masculin avant d’être nommée la même année aux trophées UNFP. Elle représentera la France en juin 2019, elle qui a déjà brillé au niveau international lors de la coupe du monde 2015 et aux JO de Rio l’année suivante.

Eugénie le Sommer : La gâchette

Crédit photo : AFP

Quand on regarde ses stats’ de plus près, tant au niveau national qu’international, force est de constater qu’on tient l’une des meilleures attaquantes françaises de l’Histoire ! Depuis 2010, l’attaquante lyonnaise a fait trembler les filets adverses 250 fois en 259 matchs avec l’Olympique Lyonnais… La Grassoise d’origine, trentenaire en mai prochain, aura fait briller l’écusson de l’Équipe de France 73 fois en 157 matchs depuis maintenant dix ans. Une arme incontournable sur le front de l’attaque dont les Bleues devront surement se servir pour aller rééditer l’exploit de juillet 2018, avec pour objectif de faire tomber le record de buts au niveau international…

Estelle Denis : La numéro 10

Crédit photo : DR

Animatrice, présentatrice, journaliste sportive… des mots qui pourraient qualifier la longue carrière d’Estelle Denis. Sa notoriété éclate grâce à son émission sur M6 « 100% foot » qu’elle anime aux côtés de Pierre Ménès ou encore Thierry Roland en 2005. Alors qu’elle partage sa vie avec Raymond Domenech l’ancien sélectionneur de l’équipe de France, depuis plusieurs années maintenant, Estelle Denis fait désormais équipe avec l’Équipe 21 et possède sa propre émission de sport aujourd’hui, sans doute l’aboutissement d’une carrière riche en rebondissements…

Marie Antoinette Katoto : Le « tur-fu »

Crédit photo : DR

C’est bien le PSG qui semble détenir l’avenir du foot français dans ses pieds. Sous contrat avec une agence de management lancée par le rappeur Booba, Marie Antoinette Katoto, née en 1998, évolue au club francilien depuis 2010. Après avoir offert la victoire à son club d’un coup du sombrero suivie d’une volée du gauche en finale de Coupe de France face à Lyon, elle est appelée par Corinne Diacre, la sélectionneuse française en octobre 2018. Ses débuts en amical contre le Brésil et une victoire 3-1 ce jour-là, un mois plus tard, lui promettent un avenir radieux en Équipe de France. Des débuts fracassants, qui rappellent ceux de Kylian Mbappé chez les hommes… L’espoir du foot féminin français.

Joël Penet