InterviewN3

À Montceau-les-Mines, « on compte sur l’état d’esprit »

16/07/2020 à 10:55

Hier, c'était jour de reprise de l'entraînement à Montceau-les-Mines (N3). Pour l'occasion, l'entraîneur Jean-Philippe Forêt s'est confié à Actufoot.

Pouvez-vous faire un bilan de la saison dernière ?

La saison dernière, on est parti pour travailler avec des jeunes. Le but était dans un premier temps de créer un nouveau groupe parce qu’il y avait eu de nombreux départs. Cela a mis du temps à prendre, ce qui n’est pas illogique. On a fait un début de saison compliqué. Cela s’est ensuite mis en place. On a fait un championnat correct, on a fini en milieu de tableau. Puis, on a pu faire un 32ème de Coupe de France, donc cela reste une bonne saison en soi.

Quelle est la philosophie de Montceau-les-Mines ?

On n’a pas beaucoup de moyens mais nous sommes un bon club formateur. L’idée, c’est d’intégrer un maximum de jeunes à nos seniors. Je pense que l’on est une bonne vitrine pour les jeunes. C’est ce qu’il s’est passé l’année dernière. Si nos joueurs peuvent partir dans un championnat au-dessus, avec un statut meilleur que ce qu’on leur a proposé, c’est le but aussi. Il faut qu’ils nous fassent gagner des matchs, qu’ils flambent. Tout le monde sera gagnant-gagnant. Cela veut dire qu’ils auront fait une belle saison. Cela veut dire qu’ils auront rendu service au FCMB et ces joueurs pourront rebondir plus haut.

Cet été, il y a eu une dizaine d’arrivées dans le club. Quelles ont été vos priorités durant le mercato ?

On cherchait des bons joueurs évidement. Ce sont tous de bons profils. Certains sont des joueurs confirmés comme Hugo Di Piazza, par exemple, qui vient d’Andrézieux en National 2. Beaucoup ont des choses à montrer. Il y a des joueurs qui ont envie de se relancer. L’image du FCMB est bonne. Pour nous, c’est bien. On sent que les garçons ont envie de venir. On a peu de moyens mais ce n’est pas grave. Une saison de football est aléatoire mais on a une bonne équipe au niveau du staff, de la présidence, des dirigeants. On est tous ensemble, tous sur le même bateau. Tous les joueurs le ressentent et apprécient cela.

Dans le sens inverse, il y a eu peu de départs…

Les départs de National 3, on s’y attendait. On avait Anthony De Oliveira qui arrivait de Louhans-Cuiseaux avec une moitié de saison blanche. Avec nous, il a bien travaillé, il a flambé et la saison prochaine il part plus haut, en National 2, à Blois. On a le petit Maxence Renoud qui a suivi le même chemin. Il a fait une bonne saison, il est parti à Grenoble. On a aussi Gaby Jean, un gamin au même profil, 19-20 ans, qui signe à Louhans-Cuiseaux, en National 2. Ils ont fait une bonne saison donc ils sont allés plus haut. C’est bien et c’est logique. Sinon, il n’y a pas eu beaucoup de départs par rapport aux autres saisons.

« On a toujours eu une histoire avec la Coupe »

Comment voyez-vous la saison à venir ?

Pour cette saison, on va repartir sur la même politique. On a gardé une ossature intéressante sur la National 3, avec Jérémy Crétin, Michaël Scannella, Othmane El Khadari etc. Ce sont les cadres de l’équipe qui sont là depuis plusieurs années. Autour d’eux, on a essayé de recruter malin sur les mêmes profils que la saison dernière, avec des jeunes qui ont la dalle, qui sont prêts à bien bosser pour faire le meilleur championnat possible. On s’appuie sur des jeunes et c’est là que le travail est intéressant. On les voit évoluer, progresser… Si c’est le cas, j’espère bien que l’on gagnera des matchs.

Quels sont les objectifs de la saison ?

L’objectif de la saison est de travailler au mieux. On n’a pas d’objectif au niveau du classement. Pour la montée, j’en reviens au budget. Il y a des clubs certainement plus armés financièrement. Nous, on jouera avec nos armes, comme d’habitude. Si on peut faire un championnat serein et se caler, on verra. Mais il faut déjà avoir un bon support, un bon groupe, un bon état d’esprit. On y compte par-dessus tout. C’est la ligne directrice.

Est-ce-que vous avez une idée des principes de jeu que vous allez mettre en place ?

L’année dernière, on a essayé tous les systèmes. C’est suivant les joueurs aussi, les formes du moment, les absences… On doit être capable de s’adapter à n’importe quel système. On a des principes de jeu, bien sûr. On verra au coup par coup. Les systèmes de jeu qui vont bien fonctionner, on garde. Cela peut durer deux mois et après on peut changer. On peut changer en cours de match. Il n’y a rien de figé encore.

Faire un bon parcours en Coupe de France est-il aussi quelque chose qui vous tient à cœur ?

Tous les clubs aiment la Coupe. Ici, c’est un club qui a toujours eu une histoire avec la Coupe de France. Effectivement, si on pouvait refaire un 32ème, on signerait des deux mains. Mais cela dépend de nombreux facteurs.

Que peut-on vous souhaiter pour cette année ?

La santé déjà ! Puis, comme on a toujours fait ici, il est important de bien vivre ensemble. On sait vivre, on sait transpirer, on sait surtout être ensemble et c’est le gage d’une saison réussie. Suivant le potentiel de l’équipe, on fera au mieux pour faire une très belle saison.

Le point sur le mercato de Montceau-les-Mines

Arrivées : Antoine Cairrao (JO Creusot), Hugo Di Piazza (Andrézieux-Bouthéon FC), Laurent Perianayagom (Paray), Joris Renon (FC Aurillac), Jessy Simard (JO Creusot), Hammond Agamah (JA Drancy B), Sofiane Zouaoui (Pontypridd, PDG), Naïl Laribi (Puiseux-Louvres 95), Regize Canistan (SNID), Cyril Do Nascimento (Olympique Saint-Quentin)

Départs : Anthony De Oliveira Maia (Blois Foot 41), Kévin Dupasquier (UF Mâcon), Maxence Renoud (Grenoble Foot 38), Gaby Jean (AS Louhans-Cuiseaux FC), Ali Touncara (Marignane Gignac FC)