InfoAnnecy

Annecy prochain porte-étandard des deux Savoies ?

21/02/2017 à 21:57

Depuis que la liquidation de l'ETG a été actée, les deux Savoies se cherchent un vrai représentant dans le monde professionnel. Pensionnaire de CFA, Annecy présente tous les traits d'un prétendant à ce rôle. Toujours en course pour la montée en National, les Rouges ne cessent de grandir. Présentation d'un club en pleine ascension.

Tout pour la formation

C’est par sa capacité à former des joueurs que l’on juge un club. En faisant de la formation son cheval de bataille depuis qu’il a pris les commandes du club en 2009, le président Stéphane Loison a clairement affiché les ambitions du FC Annecy.

Propulsé en Division d’Honneur à l’été 2013, le club, porté par ses jeunes, accroche son maintien au bout du suspense. Une sorte de saison charnière pour un groupe qui décrochera son accession en CFA2 l’année suivante, à l’été 2014. Talentueux, les jeunes qui composent alors l’équipe enchaînent les prestations remarquées, allant jusqu’à décrocher une place en CFA à la faveur de place de meilleur deuxième des huit groupes du cinquième échelon national.

Une prouesse remarquable pour un club qui ne fait que récolter les fruits de son travail. Basé sur un modèle économique sain, le FC Annecy voit les nouveaux sponsors affluer et produit désormais des joueurs susceptibles de rester au club, alors qu’ils n’avaient encore aucune perspective chez les Rouges il y a quelques années encore.

Une saison prometteuse

Le passage du CFA2 au CFA est un sacré choc et Annecy a mis un temps avant de s’acclimater au rythme intense imposé au sein d’un championnat qui comporte bon nombre d’équipes II de grands noms du football.

Timide en début de saison, le groupe a pris confiance. Bien encadrés par quelques vétérans, dont l’Algérien Nassim Akrour (6 buts en 11 matchs), les Annéciens n’en finissent plus de gagner. En dominant Auxerre II (4-0), ils ont enchaîné une cinquième victoire consécutive. Bien calés au 4e rang du groupe C avec huit longueurs de retard sur Le Puy, les hommes de Helder Esteves n’ont pas abandonné l’idée de monter en National. Si ce n’est pas pour cette année, la dynamique ultra-positive du club haut-savoyard lui confère de bonnes chances de jouer à nouveau pour le titre l’année prochaine.

Une montée en National que le FC semble pouvoir assumer. Si le Parc des Sports et ses 15 600 places sera sans doute un peu juste pour évoluer au niveau professionnel, il semble être l’outil idéal pour franchir encore un palier. Surtout, le club dispose de fonds propres et semble capable d’anticiper un éventuel retour dans le monde professionnel en effectuant des aménagements visant à se rapprocher des capacités moyennes constatées en L1. Les deux Savoies n’ont plus aucun représentant au niveau professionnel mais peuvent se réjouir de voir Annecy proposer un tel projet à sa ville. En continuant ainsi, elle redeviendra l’une des équipes sur lesquelles le football français devra compter.