GFA Rumilly Vallières N2 (C)

Dan Delaunay : « J’aspire à être le plus décisif possible »

27/11/2020 à 15:27

Arrivé cet automne, Dan Delaunay, le nouveau gardien du GFA Rumilly Vallières âgé 25 ans, se présente …

Le parcours de Dan Delaunay

« J’ai été formé au Havre, un très bon club formateur, surtout pour les gardiens. Ensuite, à l’âge de 18 ans, je suis arrivé à l’US Quevilly, qui par la suite est devenu Quevilly Rouen Métropole. J’y suis resté cinq ans. Là bas, j’ai connu deux montées consécutives, de National 2 à Ligue 2. Ma saison de Ligue 2 a été délicate dans la mesure où je n’ai pas eu le temps de jeu que j’espérais. Suite à ça, j’ai décidé de rejoindre le club des Herbiers Vendée Football pendant deux ans. L’expérience avait bien débuté, mais en janvier de la première année, j’ai eu une blessure qui m’a tenu éloigné des terrains pendant une longue période. »

Ses souvenirs du Havre 

« J’ai passé toute ma pré formation/ formation au Havre, de l’âge de 5 ans jusqu’à mes 18 ans. En U16, j’ai eu la chance de connaître ma première sélection en équipe de France de notre génération, celle des 1995. À l’âge de seize ans, lorsqu’il manquait des gardiens au-dessus, j’ai effectué mes premiers entraînements en professionnel. À cette époque, j’avais un contrat aspirant qui me liait au club jusqu’à mes 18ans. À la fin de ce contrat, le club a décidé de ne pas m’offrir un contrat pro, il voulait me garder sous un contrat amateur. Après quelques réflexions, j’ai décidé de partir de ma ville natale pour aller découvrir un autre club. J’y avais fait mon temps j’avais besoin de changer. »

Ses années à QRM

« J’ai passé de belles années là-bas, avec notamment deux accessions consécutives en tant que titulaire. L’année de la montée de CFA à National, nous étions huitième ou neuvième à la trêve hivernale. On avait alors réalisé une deuxième partie de saison incroyable, avec que des victoires et un match nul. On avait eu un déclic en se disant les choses qui n’allaient pas entre joueurs. Nous somme repartis la saison suivante en National avec pratiquement les même joueurs et donc beaucoup d’automatismes. L’ambiance dans le vestiaire était incroyable. D’un point de vue personnel, j’avait effectué une grosse saison avec à la clé une nomination dans les trois meilleurs gardiens de National. »

Son passage en Ligue 2

« Je n’ai pas eu beaucoup de temps de jeu. Je n’ai disputé que sept matchs officiels en pro, et on a connu une descente en National à l’issue de la saison. J’en garde malgré tout des beaux souvenirs, avec notamment des déplacements dans de jolis stades. Le maintien ne s’était d’ailleurs pas joué à grand chose. »

Le choix de rejoindre le GFA

« J’ai eu quelques sollicitations de clubs, mais ces derniers, à cause de ma longe blessure, ne sont pas allés plus loin. Le président du GFA m’a contacté dans un premier temps, il m’a expliqué que le club recherchait un gardien car Louis Beccu, pour des raisons professionnelles, partait. Ensuite, j’ai eu le coach au téléphone qui m’a expliqué les objectifs du club. J’ai été convaincu de signer. Je tiens par ailleurs à remercier le club car j’ai été très bien accueilli. »

Ses objectifs 

« Sur le plan collectif, bien évidemment obtenir le maintien le plus rapidement possible. À titre personnel, j’espère réaliser le plus de « clean sheet » possible, et être décisif. »

Ses qualités 

« Je pense être bon sur ma ligne, et posséder un bon jeu au pied. Je dois surtout encore travailler mes sorties aériennes, notamment sur les coups de pieds arrêtés pour soulager l’équipe dans les moments difficiles. »

Son gardien modèle

« Je dirai Manuel Neuer, pour ce qu’il dégage. Il est serein, possède un excellent jeu au pied, et se montre très souvent décisif. »