Ligue 1 / J11

AS Monaco-PSG : Les notes et appréciations des joueurs parisiens

20/11/2020 à 23:44

Découvrez les notes et les appréciations des joueurs du Paris Saint-Germain après la défaite surprise (3-2), ce vendredi soir, au Stade Louis II face à l'AS Monaco.

Le barème

⭐️ Mauvais match
⭐️⭐️ Match moyen
⭐️⭐️⭐️ Bon match
⭐️⭐️⭐️⭐️ Très bon match
⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ Match exceptionnel

Les notes des titulaires du Paris Saint-Germain (4-4-2 losange)

Keylor Navas ⭐️⭐️ : L’ancien Madrilène est vite mis à contribution suite au pressing de l’ASM (2e), il est obligé de sortir de sa surface pour dégager la balle. Il réalise une très belle envolée à la 10e minute sur le coup franc frappé directement par Kévin Volland aux 25m. Le portier costaricien s’interpose de nouveau face à l’Allemand à la 50e. Un arrêt exceptionnel à la limite de sa ligne après une tête sur corner. En revanche, il ne peut que s’incliner face à l’ancien du Bayer (52e). Auteur d’une sortie sans conviction il est encore battu à la 65e face au même et toujours, Volland. Jamais deux sans trois pour l’ancien du Real qui ne pourra stopper le penalty de Fabregas (84e).

Layvin Kurzawa ⭐️⭐️ : L’ancien joueur du Rocher est chanceux en début de rencontre. Sa passe en retrait de la tête est trop courte, heureusement pour lui Keylor Navas a bien suivi et est là pour éviter le pire. Il commet une intervention en retard qui aurait pu lui valoir un carton jaune au retour des vestiaires. Le latéral parisien est impliqué sur l’égalisation à (2-2). Il ne couvre pas l’espace dans son dos qui profitera donc à Fabregas, passeur décisif. Thomas Tuchel décidera de le remplacer par Mitchel Bakker, (68e). Une fin de match brouillon pour le jeune néerlandais qui ne tient toujours aucun match « référence » cette saison.

Presnel Kimpembe (c) ⭐️⭐️⭐️ : Une bonne partie pour le titi parisien qui est resté solide dans ses prises de balle. Encore une fois très sérieux et appliqué dans ses tacles. Irréprochable jusqu’à la 52e, il ne peut s’interposer devant Kévin Volland, buteur. Il montrera petit à petit quelques signes de frustration une fois le PSG mené, comme sur le carton jaune reçu à la 88e après une grosse faute.

Abdou Diallo ⭐️ : Titularisé à la place de Marquinhos, ménagé, l’ancien du BVB a connu un premier acte tranquille. Le début de deuxième mi-temps a été plus compliqué face aux offensives monégasques. Il se tire une balle dans le pied et condamne ses partenaires à quelques minutes de la fin. Après la perte d’un ballon « bête », il laisse Kévin Volland partir au but puis le déséquilibre. Penalty et carton rouge. Triste soirée.

Colin Dagba ⭐️⭐️ : Exclu en début de semaine avec les Espoirs, le jeune parisien était titulaire ce soir. Il est en retard sur la réduction du score de l’ASM, laissant donc le champ libre à Kévin Volland. Caio Henrique lui a fait beaucoup de mal après son entrée en jeu. Il manque sa relance de la tête, qui conduit au deuxième but de l’ASM. Un match mitigé.

Rafinha ⭐️⭐️⭐️ : L’ultime recrue du PSG durant l’été a provoqué le penalty du (2-0). Après une bonne combinaison avec Di Maria, il est fauché dans la surface. Le Brésilien n’a pas hésité à se replier pour faire les efforts défensifs, décisifs pour son équipe à certains moments. Il terminera la fin de match sur le banc, remplacé par Alessandro Florenzi (85e).

Danilo Pereira ⭐️⭐️ : La recrue portugaise quitte la charnière pour finalement retrouver l’entrejeu du PSG. Aérer le jeu en renversant le ballon sur les ailes a été une option pour l’ancien du FC Porto. Malheureusement pour lui, il est averti suite à un tacle en retard (20e), ce qui a forcément limité son engagement dans les duels. Leandro Paredes le remplacera en deuxième période, (68e). L’Argentin ne pourra redresser la barre et sera impuissant, comme ses partenaires totalement inefficaces.

Pablo Sarabia ⭐️ : Il aurait pu être passeur décisif sur un beau centre de la gauche mais Moise Kean n’arrive pas à ajuster sa tête, qui frappe le montant (40e). L’Espagnol bute sur Mannone en fin de match (79e) avec une frappe peu dangereuse. Encore une rencontre où l’ancien sévillan aura été transparent et inefficace offensivement. Un triste constat qui se répète.

Angel Di Maria ⭐️⭐️⭐️ : De retour de sélection, l’Argentin a vécu un début de match compliqué où il a longtemps cherché son rythme. Malgré cela, c’est lui qui lance parfaitement Mbappé sur le but du (1-0). Il est également impliqué sur le 2e but, sa très bonne passe pour Rafinha met la défense adverse à la rue. Ce dernier sera sévèrement taclé. El Fideo sera remplacé par Neymar (60e). Le Brésilien reprendra sur un rythme crescendo pour sa reprise. Il n’inquiète pas l’ASM sur les coups de pied arrêtés qu’il a pu tirer.

Kylian Mbappé ⭐️⭐️⭐️⭐️ : Le natif de Bondy était finalement titulaire après plusieurs interrogations. Il ne lui aura fallu qu’une seule occasion pour ouvrir le score. Lancé par Di Maria, il a pris le dessus en vitesse sur Disasi avant de crucifier Vito Mannone d’une frappe croisée pleine lucarne (26e). Il s’offre un doublé sur penalty (37e). Le meilleur buteur du championnat pense s’offrir un magnifique triplé avant la pause mais sa réalisation est revue par la VAR, puis annulée pour hors-jeu. Rien à signaler derrière pour le champion du monde aura marqué ce soir ses 98e et 99e buts sous les couleurs parisiennes. Kays Ruiz-Atil prend sa place (69e).

Moise Kean ⭐️⭐️ : Encore une fois titularisé par Thomas Tuchel, il se voit récupérer un ballon sur une erreur de relance du portier monégasque (3e) mais n’arrive pas le reprendre alors qu’il est seul devant le but. L’Italien a été utile dos au but avec son physique avantageux. L’ancien Toffies n’est pas chanceux puisque son but est refusé pour hors-jeu (38e). Une décision plus que discutable. Une soirée peu vernie pour Moise Kean qui touche la barre transversale de la tête (40e). Sa deuxième période sera beaucoup plus calme, à l’image de celle de ses coéquipiers.

Thomas Tuchel (coach) ⭐️⭐️ : Ayant titularisé Kylian Mbappé sur un côté de l’attaque parisienne, le technicien allemand avait clairement fait le bon choix puisque ce dernier a inscrit un doublé qui satisfaisait le PSG, devant à la pause (2-0). Une deuxième période beaucoup plus décevante pour le club de la capitale et pour le coach du PSG qui aura vu sa défense prendre l’eau de toute part. Tuchel aura perdu la bataille tactique face à son compatriote, Niko Kovac et ses choix plus payants comme l’entrée en jeu de Fabregas ou Caio Henrique. Déjà décrié depuis de longues semaines, voire plus, Thomas Tuchel jouera clairement sa peau ce mardi en Ligue des Champions contre Leipzig.

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟