Portrait

De la Bundesliga au Departmental 2, la fabuleuse histoire de Moussa Sissoko

21/08/2019 à 17:24

Âgé de 30 ans et originaire du Mali, Moussa Sissoko a parcouru bien des terrains et du pays pour pouvoir jouer au football. Retour sur l'histoire de celui qui a débuté en Seine-Saint-Denis, avant de signer cet été à Limeil-Brevannes, avec un parcours semé de blessures et d'embûches qui l'ont empêché de pouvoir évoluer plus haut.

Moussa Sissoko, talent made in 93

« J’ai commencé le foot à l’âge de 11 ans au Tremblay Football Club en 2000. J’y ai effectué toute ma formation jusqu’à l’âge de 18 ans, pour aller jouer ensuite en U18 R1 à la JA Drancy, mais en cours de saison un agent me propose de partir à l’étranger, en Pologne précisément, pour y évoluer en 3ème division. Je fais six mois dans ce pays mais cela ne se passe pas très bien, le club ne nous payait pas donc je plie bagage et j’atterris en Allemagne, en 5ème division au FC Anker Wismar. Tout commence mal car je n’ai pas la nationalité française administrativement, beaucoup de choses bloquent et au bout de 4 mois je joue enfin, de 2008 à 2011. Je reste en Allemagne avec en prime une montée en 4ème division, nous sommes vainqueurs de la coupe régionale en plus d’une qualification pour la coupe d’Allemagne. »

Un essai dans un club de Bundesliga

« J’ai eu l’honneur d’effectuer une semaine d’essai avec la prestigieuse équipe d’Hanovre 96 en Bundesliga, cela ne s’est pas bien passé car encore une fois je n’ai pas la nationalité française et j’étais de plus en fin de contrat. Je suis donc rentré en France pour faire ma naturalisation, j’ai été refusé deux fois et ajourné à 2 ans, depuis cela je me suis réellement découragé. J’ai joué à Sarlat en sénior R1 de 2011 à 2012, je suis revenu ensuite dans mon club formateur à Tremblay de 2012 à 2013, en R3. La même saison, le directeur sportif d’Issy-les-Moulineaux discute avec moi et l’on réussit a se mettre d’accord avec ce club, où je serais un cadre et le capitaine mais je me fais les croisés. En 2017-2018, je signe au CSL Aulnay en R3 avec Issaga Diarra, je quitte Issy car mon coach s’en allait à Saint-Maur en tant que directeur sportif, en plus du fait qu’il y ait eu pleins de changements dans le club. »

Nouveau défi en Départemental 2

« Avec le CSL Aulnay, dès le premier match de Championnat je me blesse avec une fissure du ménisque. Je me fait opérer pour revenir courant janvier, on réussit avec le travail des entraîneurs et le sérieux des joueurs à monter en R2 et à se qualifier pour la Coupe de France. La saison passée, je quitte le CSL Aulnay pour signer à St-Brice puis rapidement à Saint Denis US où je fais 3 matchs de Championnat et mon genou fait des siennes, j’arrête donc de jouer courant fin mars pour me soigner. Mon ancien coach, que j’ai eu à Issy-les-Moulineaux, me recontacte et me propose de venir lui donner un coup de main pour un projet avec l’équipe de Limeil-Brevannes en D2. J’ai dit oui tout de suite, car il me propose de me former aussi en tant qu’entraîneur, j’ai donc signé le 10 juillet dernier. J’arrive à un âge où je suis un peu plus posé, je pense plus à transmettre mon savoir qu’à jouer pour ma personne car j’ai eu beaucoup de galères et de pépins physiques. Je voudrais maintenant conseiller la génération à venir. »

Propos recueillis par Farid A.

Pour ne rien manquer de l’actualité du foot francilien :