Coupe de France8ème tour

Didier Caignard (Entente Sannois St-Gratien) : « Jouer une Ligue 1 chez nous ! »

09/12/2019 à 9:03

L'aventure continue en Coupe de France pour les joueurs de l'Entente Sannois St-Gratien après leur victoire 1-0 sur le terrain de Croix. Le club val-d'oisien se qualifie pour les 32èmes de finale comme l'année dernière... Le coach Didier Caignard est revenu sur cette rencontre pour Actufoot.

Quelle est votre première réaction après cette qualification ?

C’est une satisfaction pour les joueurs d’abord et le club tout entier parce qu’on a besoin de cette compétition pour reconstruire un groupe, avoir des résultats positifs. Samedi, c’était un test. On a joué une équipe qui était au minimum en 32ème de finales depuis 6 ans. L’année dernière, l’IC Croix a été éliminé par Dijon en 8ème de finale. On savait que ça serait compliqué donc nous sommes très satisfaits de cette qualification.

Comment s’est déroulé le match ?

Les conditions étaient particulières sur un petit synthétique où il était difficile de jouer au football. Ça a été plus un combat qu’autre chose. On a fait un véritable match de coupe, on a été rigoureux, solidaires. On a été efficaces, on a su marquer à un quart d’heure de la fin. On savait que ça se jouerait sur des détails. La première équipe qui allait marquer sur un terrain comme ça allait prendre une option sur le résultat final.

Les derniers renforts : Boubacar Kébé, Vincent Pirès et Brice Irie-Bi, traduisent un besoin d’expérience ?

On a un groupe de 23 ans de moyenne d’âge. On savait qu’il fallait de l’expérience pour permettre aux jeunes de continuer à grandir. Vincent et Brice connaissaient le club donc ça a été tout à fait positif. Pour l’arrivée de Boubacar, il connaissait le club car il s’est entraîné presque 2 ans, mais il ne pouvait pas signer car il avait été professionnel. Ce sont des gens que l’on connaissait et l’objectif était de perdre le moins temps possible.

Un souhait pour les 32èmes de finale ?

Ça serait de jouer une Ligue 1 chez nous, ça serait bien pour le club et le département. On prendra ce qui arrivera. On n’a pas été très verni jusqu’à présent, on a joué 3 équipes de National 2. On aimerait bien jouer chez nous, devant notre public. Il ne faut pas oublier, la coupe de France c’est bien, mais l’essentiel c’est le championnat et on va se reconcentrer sur notre prochain match contre Rouen.

Cette aventure en Coupe peut-elle vous servir pour remonter dans la première partie de tableau de N2 ?

Il nous manque peu de choses. La Coupe de France nous sert à gagner à l’extérieur, ce que l’on n’a pas fait en championnat. Avec les victoires à Ste-Geneviève et à Croix, aujourd’hui, on sait que l’on peut revenir avec des résultats. Il ne faut pas perdre de vue que c’est un championnat qui est très long. J’espère que la seconde partie du championnat nous sera plus favorable.

Pour ne rien manquer de l’actualité du foot francilien :