D1 FutsalInterview

Faouziddine Abal (ACCS 92) : « On travaille Beaucoup à l’entraînement »

18/11/2020 à 11:58

Faouziddine Abal, gardien de l'ACCS Asnières-Villeneuve 92, s'est entretenu avec Actufoot. Le portier francilien de 22 ans est revenu sur le sans-faute de son club en D1 Futsal, sur la Ligue des Champions ainsi que sur la présence de joueurs de classe mondiale au sein de l'effectif. Interview.

Comment te sens-tu personnellement au club depuis ton arrivée en 2019 ?

« Je me sens bien. J’ai été bien accueilli, je remercie le club et le Président Sami Sellami pour cette adaptation. »

Tu es gardien de but, tu en apprends tous les jours avec Miodrag Aksentijević comme partenaire ? 

« C’est sûr que bosser avec Miki, et pas seulement lui, fait que l’on en apprend davantage. Il me conseille beaucoup pour combler mes lacunes et pour progresser. »

Cette saison en D1, l’ACCS est leader avec 6 victoires sur 6. Tu es satisfait de vos performances ?

« Nous possédons la meilleure attaque avec 56 réalisations et la meilleure défense avec 8 buts encaissés. On travaille beaucoup à l’entraînement. A chaque séance on se fixe des objectifs. Lors des matchs le week-end, c’est le moment de prendre du plaisir et cela se ressent clairement sur nos résultats. »

La Ligue des Champions arrive à grand pas. Un honneur de disputer cette compétition ? 

« Bien-sûr, ce sera la première participation pour le club et pour moi également. C’est une fierté car c’est une compétition qu’on a l’habitude de suivre à travers des liens. Cette fois-ci nous serons acteurs et jouerons contre les plus grands joueurs et les meilleures équipes. Je suis impatient ! »

En Europe, quel est l’objectif pour l’ACCS ?

« Je pense que c’est d’aller le plus loin possible pour emmagasiner de l’expérience. Ça ne peut que nous servir pour les  prochaines compétitions dans les années à venir. »

L’ACCS peut-il devenir le PSG du Futsal ? C’est à dire l’équipe référence du pays ainsi qu’un sérieux prétendant en Europe.

« Oui c’est clair que l’un des objectif du club est avant tout de devenir une référence pour le Futsal français et pas que. Le club se donne les moyens d’avancer doucement sans brûler les étapes. Concernant un éventuel statut de prétendant européen,  cela dépendra de notre travail effectué au quotidien que ce soit à l’entraînement, en D1 Futsal ou sur la scène européenne. »

Faouziddine Abal : « Ricardinho n’a pas usurpé son identité »

C’est bénéfique de bosser chaque jour avec Ricardinho, Carlos Ortiz, Bruno Coelho ?

« Oui c’est bénéfique de bosser avec tous ces grands joueurs qui sont champions d’Europe ou encore champions du Monde. Ils apportent leur expérience au sein du groupe. Il sont toujours là pour nous conseiller afin de nous motiver. Ça se reflète sur notre jeu. »

Toi qui es en contact avec lui au quotidien, Ricardinho est-il vraiment un extraterrestre du Futsal ? 

« Je pense que tout le monde connait la réponse (rires). Il a été élu meilleur joueur de la planète à 6 reprises. Il n’a pas usurpé son identité. C’est vraiment un joueur unique, un extraterrestre mais avant tout quelqu’un de très humble malgré toute sa réussite. Un crack mondial. »

Ton contrat ici prend fin en 2021, tu veux prolonger l’aventure avec le club ?

« Je me sens bien à l’ACCS. Je ne pense pas à tout ça pour le moment. En fin de saison, on en parlera avec le Président mais mon objectif est d’aider l’équipe au maximum. Je veux apprendre au quotidien avec ce groupe. »

A court ou à long terme, tu penses à l’Équipe de France ?

« A court terme je ne pense pas être encore au niveau. Certes, je suis passé par l’Équipe de France des moins de 21 ans mais pour passer cher les A il faut redoubler d’efforts. Il faut être patient pour pourvoir postuler. C’est vrai que notre équipe comporte pas mal d’internationaux, pourquoi pas en devenir un dans un futur. En attendant, je me concentre sur mon club, je bosse aux entraînements et on verra bien. Que dios nos bendiga y nos projeta (Que Dieu nous bénisse et nous protège). Vamos. »

 

Par Nicolas Issner.