ITW

Farid Zidanhal (Osny) : « Peur que l’on nous demande à ce qu’on les rembourse »

30/03/2020 à 10:15

En cette période de confinement, Actufoot interroge les acteurs du football amateur pour avoir leurs avis concernant la suite à donner aux différents championnats. Le président du FC Osny, Farid Zidanhal a accepté de répondre à nos questions.

Un mot sur la situation actuelle pour Osny ?

La situation actuelle est difficile pour le club, notre stage de Pâques annulé, on devra rembourser les parents. Mais aussi pour les joueurs, nous ne sommes pas professionnels, difficile d’imposer des règles aux joueurs et quand bien même, le plus important n’est pas là. En effet, le plus important aujourd’hui est la santé de tous, et de respecter les consignes.

Quelle suite à donner aux différents championnats ?

Pour les championnats, selon moi il ne reste pas beaucoup de matches si vraiment le confinement et cette situation inédite est dramatique cesse comme espéré début mai, nous pourrons finir la saison entre mi-mai et fin juin en jouant même la semaine. Cela sera difficile pour nous, car nous ne pourrons pas faire nos tournois qui nous rapportent un peu de liquidités. Mais l’enjeu est conséquent car si nous arrêtons la saison là, j’ai bien peur que beaucoup de monde demande à ce qu’on les rembourse et tous les efforts fait jusqu’à présent depuis le début d’année soient vain.

Quelle issue pour la fin saison ?

Nous devons finir au moins les championnats si la situation sanitaire le permet, c’est la meilleure solution.

Et en cas de non-reprise ?

Dans le cas où cette situation douloureuse perdure, il sera difficile pour les instances de choisir entre une saison blanche ou arrêter les championnats sur les positions existantes, en tenant compte du nombre de matches de chacun. Alors forcément ceux qui sont dans le bon wagon vont être pour cette dernière solution, alors que ceux qui sont en mauvaise posture seront pour annuler cette saison. Dans tous les cas, il y aura des déçus mais il faudra accepter la décision, et comprendre que nous vivons une période horrible et cruelle, et que le football reste dérisoire face à ce qui se passe.

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟