ITW

Ismael Bamba (Villejuif) : « Je n’avais pas forcément pensé à endosser ce rôle un jour »

18/05/2020 à 17:25

Nommé responsable technique de l'US Villejuif Foot il y a presque un an, Ismael Bamba (à gauche sur la photo ci-dessus) fait le bilan de la saison écoulée pour Actufoot !

Ismael, quelles sont vos impressions suite à votre première saison en tant que responsable technique ?

Le bilan est positif dans le sens où chaque jour j’ai réussi à me surprendre. Je n’avais pas forcément pensé à endosser ce rôle un jour, mais au fur et à mesure du temps je prends mon pied ! Tout en sachant que j’ai gardé une fonction de coach en étant à la tête des U14 Régional 1. Le terrain est important pour moi. Après 12 années au Paris FC, c’était l’opportunité de découvrir quelque chose de nouveau. Tout se passe bien, ça me plaît !

« Nous avons provoqué cette chance ! »

Quel regard portez-vous sur la saison de votre équipe U14 R1 ?

Je suis un compétiteur… En tant que coach, le bilan est un peu mitigé car on aurait pu mieux faire au niveau du classement (Villejuif a terminé troisième de son championnat, NDLR). Les tournants de la saison ce sont nos deux défaites face au CFFP (le leader final). Ils ont été chercher leurs victoires, ils les méritent. Et, malgré un groupe renouvelé à environ 50%, au niveau du jeu c’était plaisant, on a bien joué au football. On a relevé notre niveau sur certains matches, mais on a été trop dans la réaction. On mérite ce que l’on a…

Quatre Villejuifois vont intégrer la prochaine promotion de l’INF Clairefontaine, qu’est-ce que cela représente pour le club ?

Nous avions sept joueurs encore en lice au dernier tour. Quatre ont été admis et deux sont réservistes. C’est une fierté pour tout le club. C’est presque inespéré ! Ce n’est pas tous les jours que ça arrive… Cela me rappelle ma génération 2002 au PFC : 6 ou 7 joueurs avaient intégré l’INF. Les éducateurs et le club de Villejuif ont fait le travail, et nous avons eu en plus ce brin de réussite. Nous avons provoqué cette chance !

us villejuif
Les U14 Régional 1 de l’US Villejuif (2019-2020).

Et quel est le bilan sportif au niveau de la post-formation ?

Il est mitigé, car on a fait le strict minimum : le maintien. Les circonstances l’ont imposé malheureusement, on aurait peut-être pu faire quelque chose sur la fin en U18 R3 (ils ont terminé 5e, NDLR), mais bon le travail continuera la saison prochaine. Il y a beaucoup de regrets au niveau de l’équipe fanion car il y avait la place pour monter. Les séniors A terminent 3èmes et la B 2ème. Un clin d’œil au coach José Texeira qui, après cinq saisons passées chez les sénior avec des montées à la clef, prend une année sabbatique. Respect pour le travail accompli !

Qu’avez-vous pensé des décisions prises par la FFF suite à la crise sanitaire ?

Pour moi, c’est la décision la plus sage pour avoir le moins de frustration. Mais, si cela ne tenait qu’à moi, j’aurais gardé le règlement en place, c’est à dire : trois descentes et une ou deux montées selon les championnats.

« Il nous faut les U17 Nationaux dans les trois ou quatre années à venir »

Quels sont les axes de travail pour les prochaines saisons ?

Structurer le club sur tous les plans, lui permettre de se professionnaliser. Nous voulons former encore plus nos éducateurs en leur faisant passer des diplômes. De par mon rôle et mon vécu, je me dois aussi de leur transmettre mon expérience. L’ambition de l’US Villejuif est de dénicher des joueurs à potentiel et les développer au maximum de leurs capacités. Je pense par exemple à deux jeunes que j’ai fait venir du Paris FC, où ils évoluaient en équipe B la saison passée. Les deux viennent d’être admis à l’INF Clairefontaine et vont intégrer un centre de formation. C’est ça l’image que je veux donner de l’US Villejuif. Au total, on devrait avoir huit signatures en centre de formation cette saison.

Et quels sont les objectifs du club à moyen terme ?

Pérenniser ce qu’on a commencé à mettre en place. Les bases ont été mises en école de foot. Il faut maintenant offrir de la continuité à nos jeunes en faisant monter nos équipes dans les meilleures divisions au niveau de la post-formation. Nos U14 sont déjà en R1, il nous faut les U17 Nationaux dans les trois ou quatre années à venir (les U16 sont en R3 à ce jour, NDLR). On veut aussi faire monter nos U18 R3 et séniors R2. Notre but est de former les joueurs et de les faire évoluer sur le long terme.

Ismael Bamba

Un dernier mot ?

Je tiens à remercier le président de l’US Villejuif, Willy Rapon, et les membres du bureau pour leur confiance ; mais aussi mes éducateurs, sans eux mon travail au quotidien aurait été difficile ! Merci au secrétaire général, Junior N’Guessan, pour son remarquable travail et à tous les adhérents du club. Merci à mes formateurs du District et de la Ligue. Je suis quelqu’un de nostalgique, je n’oublierai jamais le Paris FC et l’ACBB. Ces clubs ont forgé l’homme et le coach que je suis aujourd’hui. J’ai tout appris là-bas, je suis donc très reconnaissant envers les personnes qui m’ont donné ma chance. Enfin, j’ai une grosse pensée pour Beny Moukila, jeune licencié de l’US Villejuif, qui a perdu son père. Je lui dédie notre saison. Le travail continue !

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟