Interview

Jordan Caseau (Chelles) : « Trouver un juste milieu entre compétition et formation »

10/01/2020 à 10:58

La rédaction d'Actufoot est partie à la rencontre du jeune directeur technique de l'AS Chelles : Jordan Caseau, au club depuis le début de saison. Un beau challenge pour cet homme passionné et titulaire du BMF.

Jordan, pourquoi avoir accepté ce poste ?

Je recherchais un club dynamique et ambitieux avec de vrais valeurs. L’opportunité de rallier l’AS Chelles s’est présentée, le feeling est tout de suite bien passé avec le Président Abdelmalek Mellouk. J’en profite pour le remercier pour la confiance qu’il m’accorde. L’AS Chelles est une structure à fort potentiel. L’objectif est de mettre le club à la hauteur du potentiel de la ville. Des partenaires nous rejoignent, la municipalité nous apporte son soutien, c’est un facteur de motivation important. Mon objectif est de créer une osmose et une cohésion très importante afin que chacun se sente pour le mieux à l’intérieur de la structure. L’union et l’esprit d’équipe sont mes mots d’ordre. De plus, j’insiste pour que chaque éducateur se forme, c’est très important pour apporter un apprentissage de qualité.

Quelle est votre relation avec les entraîneurs ?

Je possède d’excellentes relations avec les éducateurs du club. Je suis entouré de passionnés, qui connaissent très bien le club, ils vivent le football au quotidien. Je profite de l’occasion pour les remercier !

Parlez-nous de votre politique sportive ?

Notre projet est un projet de formation dans son ensemble. Je veux que l’on accède au niveau régional à moyen terme sans pour autant renier le jeu, former des compétiteurs avec la manière. L’idée est d’avoir la même vision dans toutes les catégories et équipes du club. Cela facilite l’adaptation des joueurs d’année en année, mais aussi sur la progression constante des jeunes. Et bien sûr, ça joue sur l’image du club, son identité de jeu. Mais dans la formation, il y a aussi le reste, le comportement, la politesse, et l’état d’esprit. Ce sont des points très importants pour moi, nous formons des joueurs de football, mais avant tout des hommes. Le football est pour moi l’école de la vie. Le travail effectué en école de football par Mohamed El Jamil et ses hommes est sérieux. Il faut de la discipline et du dynamisme si l’on veut continuer progresser. Les adhérents sont demandeurs, mais en plus ils sont animés par une identité club très importante. Ici tout le monde se connaît. J’aimerais que l’équipe première progresse pour que les jeunes aient envie d’y jouer au lieu d’aller voir ailleurs. C’est mon ambition, mais pas une obsession, il n’y a pas de pression. L’enjeu ne perturbera pas le jeu.

Quels sont les projets à court et moyen terme ?

A court terme, je souhaite stabiliser les équipes de compétition au plus haut niveau départemental.
Par la suite, avec l’aide des partenaires et grâce au soutien de la municipalité, mon idée est de faire franchir un cap au club et de s’installer au niveau régional, en jeunes comme en séniors. Il faut noter que nous avons la chance d’avoir un président, Abdelmalek Mellouk, qui s’investit beaucoup et qui apporte énormément par sa passion et son investissement.

Quelle est l’ADN du club ?

L’AS Chelles représente un véritable vivier de jeunes joueurs de qualité qui font le bonheur des clubs limitrophes. Ma fierté est que les équipes possèdent plus de 90% de joueurs originaires de la ville, le potentiel est énorme. Affaire à suivre…

Propos recueillis par Farid Rouas.