Régional 1 (A)

Des joueurs du PSG menacés avec des armes factices avant le match contre St-Leu ?

07/06/2019 à 21:30

Le samedi 25 mai dernier se jouait un match capital pour le FC Saint-Leu face au PSG (C) lors de la dernière journée de Régional 1. Les Val-d'Oisiens devaient l'emporter pour s'assurer une montée en National 3, ce qui a été chose faite avec un succès 1-0. Mais aujourd’hui, une affaire vient ternir ce beau tableau..

Avant la rencontre, quelques-uns des joueurs parisiens ont été menacés avec pour ordre de perdre le match par trois personnes armées. « Il s’agissait visiblement d’une arme airsoft, a commenté un fonctionnaire de police dans les colonnes du journal L’Equipe. Quand nous sommes arrivés sur place, les trois individus s’étaient volatilisés, mais nous sommes restés jusqu’au départ des joueurs du PSG. Il y avait une dizaine de policiers. Car si on est venu, c’était aussi pour une histoire de vols… ». En effet, certains joueurs du PSG se sont fait voler leurs affaires, ils ont dû se débrouiller pour trouver des chaussures et des protège-tibias pour le match. Les sacs des visiteurs sont finalement « réapparus » à la fin de la partie.

« Ça me donne envie d’arrêter le football »

Au micro d’Actufoot, le coach du club de la capitale, encore sous le choc, n’avait pas voulu commenter cette affaire au lendemain de la rencontre. « C’était un match très, très électrique avant, pendant et après. Je n’en dirais pas plus, je ne veux pas envenimer les choses. Ce qui s’est passé là-bas n’est pas du foot. Ça me donne même envie d’arrêter le football », nous avait confié Carlos de Vasconcelos. Du côté de ses joueurs : silence radio… Pour l’entraîneur du FC Saint-Leu, William Longuet, son club n’a rien à voir là-dedans. « Je suis allé à la rencontre de Carlos pour lui dire bonjour et lui faire la bise, il a refusé. Il était énervé, me racontant que son équipe s’était fait braquer, et qu’il était persuadé que Saint-Leu était derrière tout ça, ce que je nie évidemment », a raconté le technicien val-d’oisien à L’Equipe.

La Ligue de Paris s’est saisie du dossier

Si le Paris Saint-Germain ne souhaite pas porter plainte, la Ligue de football de Paris a examiné l’affaire le 5 juin en commission de discipline : « Considérant qu’à leur arrivée au stade, les joueurs et dirigeants de Paris-Saint-Germain ont été intimidés par un groupe d’individus, considérant que l’un des individus aurait intimidé un joueur du Paris-Saint-Germain avec une arme de poing… Par ces motifs, la commission décide de mettre le dossier en instruction. » L’affaire ne fait que commencer…

Crédit Photo : Erwann Thepault

Pour ne rien manquer de l’actualité du foot francilien :