ITW

Le CAP Charenton répond aux accusations

28/05/2020 à 17:01

En fin de semaine dernière, le CAP Charenton (R3, poule D) a été pointé du doigt et accusé, par trois adversaires de son championnat, d'avoir eu recours au logiciel Foot 2000 pour poser des évocations. Le président du club val-de-marnais, Carlos Couso a accepté de répondre à nos questions.

Quel est votre sentiment face à ces accusations ?

Je suis dégoûté par la situation. Très déçu… Nous avons été accusés à charge par un autre média uniquement sur des « on m’a dit que ».

Qu’avez-vous à répondre aux personnes vous accusant de « triche » ?

Pour moi, les fautifs ce sont les trois clubs qui nous accusent et qui sont en infraction, ils ont fait jouer des joueurs suspendus ou bien sans CIT (certificat international de transfert, NDLR). La preuve : ils ont été sanctionnés par la Ligue ! Aligner un joueur sans CIT équivaut à jouer avec un muté supplémentaire. Ils ont fait ça pendant des années. Ce sont purement et simplement les règlements.

Comment procédez-vous pour récupérer les informations vous permettant de poser des évocations ?

Les joueurs suspendus sont visibles de tous dans Footclubs. Chaque équipe peut avoir connaissance des suspendus adverses dans ce logiciel émanant de la FFF. C’est d’ailleurs comme ça qu’on a remporté notre match contre Garges : ils avaient fait jouer un suspendu. Pour les CIT ? Aujourd’hui, toutes les données sont disponibles sur internet : vous avez tout ! On n’a pas besoin d’aller sur un logiciel. Il suffit de taper le nom d’un joueur sur internet pour avoir sa nationalité ou ses anciens clubs, via des sites comme Transfermarkt ou bien les réseaux sociaux. On a toutes les preuves pour chacune des évocations portées. Et, si on avait vraiment un accès à Foot 2000, on aurait eu gain de cause à chaque fois. Or, nous avons posé 10 réserves cette saison et seulement trois ont été validées par la Ligue de Paris.

Pourquoi avoir posé autant d’évocations cette saison ?

Par le passé nous n’étions pas assez attentifs à cela, aux erreurs que pouvaient faire certains clubs. La saison dernière, nous avons perdu des points et manqué la montée à cause de cela… Alors, en début de saison, on s’est dit : « on a des salariés au club, on va donc éplucher toutes les feuilles de match ». Et dès que quelque chose ne semble pas en règle : on envoie une évocation.

Le FCM Garges réclame votre rétrogradation en Départemental 1, êtes-vous confiant ?

Avec les preuves et les justifications que nous avons en notre possession, je ne vois pas comment cela pourrait arriver… Le club a fait appel à un avocat pour décider des suites à donner à cette affaire.

 

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟