CDF

Oumarou Diaby, l’ES Nanterre au cœur

06/12/2019 à 16:06

De retour à l'ES Nanterre (R2) depuis 2017, le club de sa ville, Oumarou Diaby (32 ans) a eu une carrière riche qui l'a vu gravir les échelons jusqu'en Ligue 2. Le frère du coach nanterrien, Ousman, se livre avant le 8ème tour de Coupe de France contre Bastia-Borgo (N1), dimanche.

« J’ai un bon regard sur ma carrière », lance Oumarou. « J’ai fait partie des privilégiés et j’en suis fier. Je n’en ai sans doute pas assez fait, ce sont des détails qui font la différence. J’ai eu des blessures à un moment où cela aurait pu basculer pour moi. Je suis convaincu que j’avais le niveau du National. »

Pour Oumarou Diaby, le football n’était qu’un jeu au début. Un plaisir jusqu’au jour où il passe du niveau Excellence à l’équipe CFA2 de l’Entente Sannois Saint-Gratien entraînée à l’époque par Adrian Suka. C’est à partir de cet instant qu’il verra le football comme un métier. Plusieurs beaux souvenirs se bousculent dans la tête d’Oumarou et en premier lieu son expérience à Poissy, où il inscrit plus de 20 buts et rencontre le coach Dominique Gomis. « Il m’a donné confiance en moi et mes performances à Poissy ont été le déclic qui a pu me faire passer un cap. »

De Nanterre à la Ligue 2 !

En 2013, l’US Créteil Lusitanos remonte en Ligue 2 et Oumarou participera à 5 rencontres. « La montée en Ligue 2 reste un beau souvenir. Nous avions une super équipe avec peu de turnover. J’ai été titulaire contre Le Havre et Valenciennes sans oublier une entrée en jeu au Stade Félix Bollaert de Lens. Une belle ambiance ! »

En janvier 2014, il rejoint le Red Star FC en prêt. Après un match amical contre Tours, il se blesse à l’entraînement et ne jouera que 4 matchs avec le club audonien. S’en suivra une pige de 5 mois à Ivry, qui manquera de peu son maintien en CFA. Puis, une nouvelle expérience en 2015 à l’Entente Sannois Saint-Gratien en CFA et la saison suivante un court passage à Oissel en CFA2, avant de revenir dans sa ville natale et son club de cœur : l’ES Nanterre. « J’ai privilégié la famille. J’ai de la chance d’avoir connu tous les niveaux. J’ai pu aussi transmettre tout ce qu’on m’avait appris ».

« Je n’ai jamais vraiment quitté cette ville »

Alors joueur en National avec Créteil en 2012, il est aussi entraîneur à l’ES Nanterre avec les U15 régionaux. Oumarou obtient le BEF en 2017. « Depuis très longtemps, je pensais à ma reconversion. Je savais que la suite serait dans le milieu du foot. J’ai eu mes diplômes très jeune. Revenir à l’ES Nanterre à un coté affectif. Je n’ai jamais vraiment quitté cette ville. »

Entraîneur, mais aussi toujours joueur, puisque Oumarou a joué cette saison en Régional 2 comme en Coupe de France. S’il n’était pas présent sur le terrain lors de la qualification contre le Stade Lavallois, la victoire de l’équipe entraînée par son frère, Ousman Diaby, l’a particulièrement marquée. « C’est un trop plein d’émotions. Je fais partie de cette équipe. Je suis content pour mon frère et mes coéquipiers. Cette qualification met en lumière le club et c’est gratifiant pour les joueurs qui sont récompensés. » Verra-t-on un nouvel exploit des Nanterriens dimanche face au FC Bastia-Borgo ? « On a tout à gagner », conclut Oumarou.

Par Nicolas Cotten.

Pour ne rien manquer de l’actualité du foot francilien :