L'Edito de Bernard Morlino

Le PSG est-il plus fort sans Neymar ?

20/09/2019 à 15:03

Les Parisiens ont balayé le Real Madrid qui a été débordé dans tous les compartiments du jeu, mercredi 18 septembre 2019, lors de la 1ere journée des matchs de poules de la Ligue des Champions 2019-2020.

Au niveau intensité, les Madrilènes ont été asphyxiés par les joueurs du PSG (3-0) qui les ont pris à la gorge, très vite dans le match. Mangés au milieu de terrain, les visiteurs ont ressemblé à des touristes égarés dans la capitale. Le Real Madrid a paru vieillot avec ses joueurs écrasés sous le poids de tant de C1 remportées à la suite. On a dit que le Real avait déjà tourné la page Cristiano Ronaldo. Faux ! Eden Hazard a joué l’un de ses pires matchs de C1, très loin de son niveau de Chelsea. Le Real est en quête de renaissance suite au départ de la star portugaise. Le retour de Zidane prouve que la Maison Blanche voudrait retrouver son niveau d’il y a quelques saisons mais Zidane est sur le banc, il ne joue plus que dans sa tête. Et surtout CR7 n’est plus là. Karim Benzema fait ce qu’il peut mais il n’a pas l’influence de Ronaldo.

Côté parisien, on a vu un très grand collectif. Avec l’apport considérable d’Idrissa Gueye qui semble un mélange de N’Golo Kanté, Thiago Motta et Blaise Matuidi. Des poumons d’acier montés sur un TGV. Revenu au PSG, Leonardo a tout de suite vu les carences du PSG. Il a fait signer le Sénégalais parce que le vestiaire manquait d’un grand soldat. Le PSG qui a battu le Real était une assemblée d’ouvriers qualifiés- si loin du bling bling qui colle au PSG habituel- avec un éclaireur inspiré : Di Maria, auteur d’un doublé. Les vedettes, qui jouent avec un miroir ambulant, étaient dans les tribunes : de fait Mbappé (blessé) et Neymar (suspendu) ont regardé le match depuis les loges. Cavani ne jouait pas non plus mais on sait que l’Uruguayen- lui aussi blessé- ne rechigne pas à défendre quand il joue en pointe. Par contre, Neymar et Mbappé sont des joueurs qui ne se «salissent » pas à descendre dans leur camp pour mettre le bleu de chauffe.

La question se pose : le PSG joue-t-il mieux sans Neymar ? Il ne joue pas de la même façon. Quand le Brésilien est sur la pelouse, il paralyse le jeu tant il conserve la balle au lieu de jouer vite. Certes, il peut créer un exploit mais l’équipe n’a plus le même état d’esprit. Les joueurs comme le public sont concentrés sur la vedette aux 100 000 euros journaliers dont le jeu implique une perte considérable de ballons. Avec Neymar- et on peut lui joindre Mbappé- Paris n’attaque et ne défend plus ensemble. Tout le jeu est suspendu aux dribbles des vecteurs économiques du PSG. On va voir si Leonardo va réussir à faire entendre raison à Neymar et Mbappé, à savoir qu’ils doivent se fondre dans le collectif. Thomas Tuchel n’y est pas arrivé. Quand on sait que Tuchel n’a pas été nommé par Leonardo, les jours du coach sont comptés surtout en C1.

Il faut aussi noté que Di Maria joue mieux quand Neymar et Mbappé ne sont pas là car du coup il devient la solution clef. Tuchel et Leonardo vont devoir sortir trois joueurs du onze de départ du PSG, qui a écrasé le Real, pour titulariser Neymar, Cavani et Mbappé. Bon courage ! Vu les pitoyables résultats de Barcelone depuis le début de la saison et vu les deux exploits de Neymar, contre Strasbourg et à Lyon, qui ont rapporté 6 points au PSG, les Catalans vont revenir à l’assaut du Brésilien car les Socios ne vont pas tolérer longtemps l’expatriation de leur ancien héros qui veut revenir donner des récitals chez eux.

Par Bernard Morlino

Crédit Photo : Maxppp

Menu